publicité

L'incendie au CHU est désormais terminé. L'Etat s'apprête à envoyer Un hôpital de campagne pour aider la prise en charge des malades

L'incendie qui s'est déclaré vers 15h ce mardi a pu être maîtrisé par les pompiers. Le CHU ne pourra pas reprendre ses activités immédiatement. L'Etat a décidé d'envoyer un hôpital de campagne pour aider le CHU à faire face à cette situation de crise

© E. Stimpfling
© E. Stimpfling
  • 1ère
  • Publié le , mis à jour le
C'est vers une heure du matin que la centaine de pompiers à pied d'oeuvre depuis le début de l'incendie au CHU a pu définitivement l'éteindre. Ils avaient dû faire face durant la soirée à plusieurs épisodes d'explosion, du fait des produits toxiques entreposés dans le local où l'incendie s'est déclaré.
© E. Stimpfling
© E. Stimpfling
Et malgré les conditions difficiles d'intervention, grâce à de nombreux renforts venus sur place, les pompiers ont finalement pu maîtriser l'incendie. Ce mercredi matin, ils maintiennent toujours une surveillance pour faire face sans tarder à tous nouveaux départs de feu.

Situation de crise pour le CHU

L'établissement de soin a dû procéder à l'évacuation de tous les patients hospitalisés, en premier lieu ceux des services de réanimation et la gynécologie et la maternité, plus exposés que les autres au risque de feu, du fait de leur proximité avec le lieu de l'incendie.
Immédiatement, le plan blanc a été déclenché, permettant l'évacuation des malades vers les autres établissements de soin, publics et privés, dans un premier temps en Guadeloupe, mais certains patients sont acheminés vers la Martinique du fait de la nature de leur prise en charge.
La situation risquant de durer et certains services étant particulièrement affectés, le ministère de la santé a décidé d'envoyer vers la Guadeloupe un hôpital de campagne qui permettra au CHU de faire face sur place à l'accueil des malades.
Ce matin encore, certains malades sont soignés sur place.

Pierre Thépot Directeur du CHU


La crise aura eu des effets limités grâce à l'implication de l'ensemble des personnels qui, malgré une absence d'exercice de cette nature, a su maîtriser l'évacuation dans les meilleures conditions possibles et surtout dans les meilleurs délais.
Reste que, il faudra encore plusieurs jours pour un retour à la normale. Aujourd'hui les personnels du CHU auront à se rendre sur les lieux d'évacuation de leurs patients pour assumer leurs services. 
Certains des patients transférés à la clinique des Eaux Claires vont être réacheminés en effet vers la Martinique, afin de conserver en Guadeloupe des capacités de réanimation suffisantes en cas d’urgence.

Dr Patrick Portécop, responsable du SAMU au CHU.


Un numéro vert a été mis en place pour permettre aux familles d'obtenir des nouvelles de leur parent hospitalisé au CHU : 0590891012
Par ailleurs, si le numéro d'urgence 15 est actuellement hors service, les usagers peuvent se reporter sur le 18 ou encore sur le numéro commun des médecins libéraux : 0590851313. 
Notez aussi que les opérations de dialyses qui auraient dû se faire au CHU sont prises en charge dés ce matin par la clinique Choisy au Gosier

A 5h ce matin, la Préfecture a fait un point sur la situation : 

Elle précise notamment que :

* Les tours Sud et Nord, ainsi que la maternité, la réanimation et les urgences ont été évacuées. Tous les patients ont été mis en sécurité devant le hall d’accueil sous des tentes du SAMU et du RSMA.
* Les patients les plus vulnérables ont été évacués vers le CHBT, la polyclinique, la clinique des Eaux claires, l’hôpital de Capesterre-Belle-Eau...
* D’autres patients ont été pris en charge au Palais des sports du Gosier aménagé pour la circonstance en centre de soins. Des transferts sont toujours en cours.
* Dès aujourd’hui, les patients qui ne pourraient pas être pris en charge en Guadeloupe du fait de l’indisponibilité du CHU de Pointe-à-Pitre seront évacués en Martinique. Cette situation concerne ce matin une dizaine de patients, transportés par avion militaire avec une équipe du CHU de l’île soeur.
* Dans ce but, un centre médical d’évacuation sera mis en oeuvre à l’aéroport Pôle Caraibes.
* Dans l’attente de la remise en état du CHU de Pointe-à-Pitre, un hôpital de campagne arrivera de l’Hexagone et sera déployé en Guadeloupe dans les prochains jours.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play