Les infirmiers et infirmières en colère aussi en Guadeloupe

social
Ils étaient près d’une centaine à Basse-Terre devant le Palais d’Orléans.  Une délégation a été reçue en Préfecture avec un représentant de l’ARS. Les infirmiers ont donc  pu exprimer leur mécontentement et leur colère et exposer leurs doléances qui seront ensuite remontées à Paris au Ministre de la Santé.
Cette mobilisation lancée par 16 organisations syndicales nationales est relayée par les professionnels de Guadeloupe pour une action unitaire afin d’ouvrir les yeux du gouvernement selon eux. Les infirmiers hospitaliers, scolaires, salariés du privé ou libéraux, estiment qu’ils sont les grands oubliés du Plan Santé 2022 annoncé par le Président de la République.
 

Sophie Firmin-William, vice-présidente du SNIL (syndicat national des infirmières et infirmiers Libéraux)

Les Outre-mer en continu
Accéder au live