publicité

Journée Justice morte en Guadeloupe et à Saint Martin

  • Guadeloupe La 1ère
  • Publié le , mis à jour le
© E. Stimpfling
© E. Stimpfling

Une journée décidée par le Conseil de l’Ordre des Avocats du Barreau de la Guadeloupe Saint Martin et Saint-Barthélemy à la suite du mot d'ordre lancé par la Conférence des Bâtonniers et le Conseil National des Barreaux. Tous les avocats étaient appelés à participer à un grand rassemblement ce mercredi contre le projet de loi de programmation pour la justice 2018-2022. Ils continuent de demander :
 une justice présente sur tous les territoires de la République,
 une justice moderne où le numérique demeure un moyen et ne se substitue pas au
juge,
 une justice qui préserve les droits de tous, des victimes comme de la défense.

La mobilisation en Guadeloupe s'est traduite par des rassemblements sur les marches des palais de Justice de Pointe-à-Pitre, de Basse-Terre et de Saint-Martin dès 7h45. Des rassemblements qui ont été suivis par des assemblées générales, au vestiaire des avocats des trois palais de Justice, pour débattre sur les enjeux d’une destruction programmée de la profession et des libertés individuelles. De fait, les avocats n'assurent pas les audiences. Par ailleurs, aucune désignation au titre de la commission d’office et de l’aide juridictionnelle n'a été effectuée par le Bâtonnier.
BERNARD PANCREL BATONNIER DE LA GUADELOUPE

Une mobilisation à laquelle le syndicat national de la magistrature a décidé de s'associer. Il estime en effet que la réforme est une occasion manquée : 
 

SIMON CHARDENOUX DEL REG SYNDICAT DE LA MAGISTRATURE COUR D APPEL DE B TERRE

 

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play