L'EFS encore et toujours à la recherche de donneurs en Guadeloupe

sang
Don du sang 2
©P. Romain
L’Etablissement français du sang continue de tirer la langue. La mobilisation des donneurs ne décolle pas. La baisse dans la collecte est significative depuis plusieurs semaines, voire plusieurs mois.

Comment sauver une vie, voire plusieurs ? Tout simplement en donnant son sang ! L’EFS, l’établissement français du sang constate une baisse significative du nombre de dons ces dernières semaines, en Guadeloupe.

Pour l’heure, impossible de retrouver un niveau de collecte satisfaisant pour faire face aux urgences médicales.
Depuis plusieurs mois, l’établissement français du sang constate plus de 30% de chute des dons. Une situation difficile, parce que parallèlement, les accidents de la route font des ravages, et les urgences doivent faire face. 

Selon le docteur Mireille Bordenais, responsable de la collecte, au mois d'août, seules 557 poches ont été prélevées alors que l'objectif était de 824. 
Une situation d'autant plus préoccupante qu'elle s'est installée dans le temps... Cela fait plusieurs mois déjà que les dons sont en baisse. Les dernières collectes ont réellement montré qu'il y avait un désintérêt de la population pour le don du sang. 

Les poches manquantes pour le département viennent donc de l'Hexagone. Toutefois, ce n'est pas l'idéal, martèle la soignante. 

Le meilleur sang pour les patients guadeloupéens, c'est le sang des Guadeloupéens. Il y a des différences sur les globules rouges, en raison des antigènes.

Dr Mireille Bordenais, responsable de la collecte à l’EFS

D'où, ce nouvel appel de l'établissement français du sang. Et pour toucher davantage les Guadeloupéens, de nouvelles campagnes digitales seront mises en place prochainement.