L'état d'urgence sanitaire décrété dans plusieurs territoires d'Outre-mer, dont la Guadeloupe et les îles du Nord

gouvernement
Vague Covid 2
©E. Stimpfling
Alors que l'épidémie de Covid-19 progresse très rapidement, en Outre-mer, à la faveur de l'arrivée du très contagieux variant Omicron, dans plusieurs territoires : la Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélemy, la Guyane et Mayotte sont placés en état d'urgence sanitaire.

On s'attendait à ce qu'une telle décision soit prise : face à la "catastrophe sanitaire" que constitue la vague actuelle de Covid-19, le gouvernement a placé, en mi-journée de ce mercredi 5 janvier 2022, cinq nouveaux territoires ultramarins en état d'urgence sanitaire : en Guadeloupe, en Guyane, à Mayotte, à Saint-Martin et à Saint-Barthélemy.
Une décision fondée notamment sur les "capacités hospitalières" et la "couverture vaccinale de leur population" actuelles sur place, alors que "sous l’effet du variant Omicron, la circulation de la Covid-19 connait une augmentation considérable", selon un décret présenté aujourd'hui, en Conseil des ministres.

Le porte-parole du Gouvernement, Gabriel Attal, a évoqué, face à la presse, lors de son compte-rendu du conseil des ministres, l'instauration de l’état d’urgence sanitaire dans les territoires d'Outre-mer. Dans cet extrait, il apporte aussi son soutien à Gérard Cotellon, le directeur du CHU de Guadeloupe agressé, hier soir, à la sortie de son bureau, alors qu'il était escorté par la police :

Extrait du discours de Gabriel Attal - 05/01/2022

Pour rappel, la Réunion et la Martinique sont placées en état d’urgence sanitaire, depuis le 27 décembre dernier.

Le préfet de la Région Guadeloupe, Alexandre Rochatte, ne manquera pas de donner plus de précisions, quant aux mesures qu'il envisage d'instaurer, pour freiner la progression, chez nous, de l'épidémie de coronavirus.
Rendez-vous est donné à la presse, à 17h30, au Palais d'Orléans de Basse-Terre, notamment pour le traditionnel point sur la situation sanitaire, dans l'archipel.