L'interdiction d'accès aux plages de Sainte-Anne prolongée jusqu'au 19 septembre 2021

coronavirus
Plage de Sainte-Anne
©Éric Stimpfling
La mairie de Saint-Anne a prolongé, ce lundi 30 août, l'interdiction d'accès à ses plages jusqu'au 19 septembre prochain, date théorique de la fin du confinement.

Le 23 août dernier, la mairie de Sainte-Anne avait, par arrêté, interdit l'accès à l'ensemble des plages du territoire. La mesure, qui devait prendre fin le 1er septembre, a été prolongée jusqu'au 19 septembre prochain, date qui devrait, sauf recrudescence épidémique, marquer la fin du confinement en Guadeloupe. La prolongation concerne aussi la restauration ambulante dont l'activité avait déjà été interdite par l'arrêté du 23 août. 

Arrêté municipal
©Ville de Sainte-Anne

Contrôler les abus

Pour rappel, la fermeture des plages de Sainte-Anne a été décidée afin de faire baisser la fréquentation de la plage du bourg notamment. Les services de police ainsi que certains membres du conseil municipal avaient observé plusieurs cas d'abus, des baignades prolongées ou encore une jouissance encore trop statique des installations de la plage qui pouvaient mener à de petits rassemblements. Des comportements à risques qui favorisent la circulation du très contagieux variant Delta.

Quand les mairies ne prennent d'arrêtés spécifiques, les plages de l'archipel sont ouvertes entre 5h et 11h pour une activité dynamique ou des bains thérapeutiques, et interdites l'après-midi.