L'ordre des médecins de Guadeloupe appelle l'ensemble des professionnels de santé à se faire vacciner

coronavirus
Vaccin
©DR
Pas question pour l'ordre des médecins de Guadeloupe de contraindre, ni de sanctionner, les praticiens non-vaccinés, ou qui s'expriment contre la vaccination. Pour autant, l'organisme rappelle à ses membres leurs obligations, au regard du code de déontologie médicale et leur devoir d'exemplarité.

Le conseil départemental de l'Ordre des médecins de Guadeloupe sort de son silence et prône le recours massif à la vaccination, contre la Covid-19, particulièrement pour l'ensemble des professionnels de santé. 
L'Ordre, localement, qui s'est exprimé par voie de communiqué, le 19 août 2021, se fait moins catégorique qu'en Martinique, où les médecins qui oseraient s'exprimer publiquement contre les vaccins seraient passibles de sanctions disciplinaires, de la part de leur ordre "de l'avertissement à la radiation". 

Pas de menace de sanctions en Guadeloupe

L'ordre des médecins de Guadeloupe entend respecter la liberté individuelle et la liberté d'expression de chacun, dans l'espace public.

Pour autant, alors que circulent des informations jugées inappropriées, concernant le traitement de la Covid-19, notamment sur les réseaux sociaux, il a tenu à rappeler la mise au point du Conseil national de l'Ordre, bien antérieure à l'actuelle pandémie, notamment :

- Qu’il doit y avoir, comme préalable à toute prescription thérapeutique, une démarche médicale initiale de diagnostic clinique, complétée au besoin par des investigations complémentaires en faisant appel, s’il y a lieu, à des tiers compétents.

 

- Que le Code de la Santé Publique interdit de présenter comme salutaires et sans danger des prises en charge ou des thérapeutiques non éprouvées.

 

"La vaccination, indispensable pour maîtriser la 4ème vague"

Le Conseil départemental de la Guadeloupe de l’Ordre des médecins estime que "la vaccination est indispensable pour maîtriser cette 4ème vague et ses conséquences sanitaires, sociales et économiques".

Le constat actuel du statut vaccinal de la quasi-totalité des patients hospitalisés ou présentant une forme grave permet d’en déduire l’efficacité et, donc, le rôle de protection favorable de cette vaccination, qui constitue un outil majeur pour lutter contre cette "vague déferlante".

Ainsi, selon cet organisme, les professionnels de santé ont le devoir de montrer l'exemple en s'y soumettant, au regard notamment de la relation de confiance privilégiée médecin/patient. Face aux questionnements de la population, le rôle des soignants n'est certes pas de contraindre, mais de faire preuve de pédagogie, en apportant "une information loyale, claire, appropriée, utile à la décision d’adhésion à cette vaccination", écrit le conseil départemental de l'Ordre. C'est aussi une question de respect de code de déontologie médicale, est-il rappelé.

La vaccination des soignants contre la COVID 19 est une exigence éthique et un devoir professionnel fondamental.

Le conseil départemental de l'Ordre des médecins de Guadeloupe appelle également l'ensemble de la population à s'inscrire dans cette démarche d'adhésion à la vaccination.