La suppression du roaming remise en cause

télécoms
Ces frais d’itinérance du téléphone portable devaient être supprimés au 1er mai. Mais Hervé Marseille, le sénateur UDI des Hauts de Seine, entend remettre en cause cette suppression par des amendements à la loi sur le numérique votée en octobre dernier, mais qui rentrera à nouveau en discussion la semaine prochaine.Selon ce sénateur, en la fin du roaming risque de déstabiliser l'équilibre concurrentiel du marché des communications électroniques en outre-mer et en métropole. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live