La compagnie aérienne Corsair pourrait être rachetée par des antillais.

transports
CORSAIR
L’information a fait la Une hier du site Internet de l’hebdomadaire économique Challenges. Une information exclusive qui plus est :  Des entrepreneurs antillais sauvent Corsair aidés par la Guadeloupe et l’Etat.

L’auteur de l’article explique que la compagnie aérienne, en grande difficulté pour cause de Covid 19, est désormais à vendre et qu’un repreneur a été trouvé en la personne d’un« attelage original qui comprend le département de Guadeloupe et un consortium d'hommes d'affaires antillais »
Une information à tout le moins inexacte et prématurée
Sur Twitter, hier soir, le Conseil départemental a très vite démenti toute participation. Josette Borel Lincertin précise que sa collectivité n’est pas impliquée dans ce dossier
Compétent sur les dossiers économiques, le Conseil régional repond « à ce stade, informée de l’initiative, la Région attend d’être sollicitée sur la base d’un projet »
Reste alors le consortium d’hommes d’affaires antillais. Il existe. Des gens discrets. Contactés, tous indiquent ne pas pouvoir s’exprimer car tenus par une clause de confidentialité. Il apparait néanmoins que le dossier est encore loin d’être bouclé et que l’article de Challenge apparait juste comme un moyen de faire pression, notamment sur l’Etat.
Affaire à suivre….
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live