La Désirade peine à trouver des médecins désireux de s'installer dans l'île

santé
La Désirade vue du ciel
La Désirade, commune de la 2e circonscription, vue du ciel ©Christian Danquin
L'île de La Désirade est toujours en quête de médecins. Une offre alléchante a même été lancée, pour attirer les praticiens, sans succès à ce jour. Mais le maire, Loïc Tonton, ne désespère pas.

La commune de La Désirade, épaulée de l'Agence régionale de santé (ARS) et de l'Ordre national des médecins, notamment, a lancé un appel à volontaires qui s'adresse à des médecins libéraux. Ceux qui souhaitent exercer leur profession sur l'île, à temps plein ou occasionnellement sont les bienvenus.

La Désirade : désert médical

Depuis le mois de janvier 2022, il n'y a plus de médecin généraliste sur l'île de La Désirade, doublement insulaire. D'où cet appel à l'aide :

Vous êtes médecin, installé ou remplaçant ? La population Désiradienne a besoin de vous ! Elle rencontre actuellement d'importantes difficultés d'accès aux soins.

Mais cet appel n'a pas encore porté ses fruits. Cela, malgré l'offre alléchante qui est mise sur la table.

Les médecins qui se sont positionnés ne remplissaient pas toutes les conditions.

Les nouvelles ne sont donc pas bonnes. Mais le maire, Loïc Tonton, ne désespère pas :

Loïc Tonton : "On a eu 9 ou 10 sollicitations mais, malheureusement, de médecins qui ne remplissent pas les conditions de l'Ordre des médecins".

Un appel à volontariat, avec mesures incitatives

L'appel à volontariat de médecins pour La Désirade est accompagné d'une offre appréciable, notamment pécuniaire, puisque une rémunération complémentaire allant jusqu'à 60 000 euros est proposée, sous certaines conditions.

La municipalité promet aussi la mise à disposition d'un cabinet aménagé et équipé, au sein d'un espace médical.

Un hébergement et un véhicule seront aussi attribués, si le praticien participe à la permanence des soins ambulatoires.

Il est question "d'autres avantages", proposés par l'ARS et l'Assurance Maladie : aide à l'installation, prise en charge des frais de déplacement, revenu minimum garanti (pour une première installation en tant que libéral), exonérations fiscales...

Pour toutes informations et candidatures, les volontaires doivent contacter le service attractivité et protocoles de coopération de l'ARS, par mail (ars971-attractivite-protocole@ars.sante.fr) ou par téléphone (0690 74 15 24).