La filière canne en pleine négociation avant le début de la récolte

agriculture
NAO Cannes 2021
©R. Malety

C'est un rendez-vous désormais inscrit dans les calendriers. A la veille de l'ouverture de la récolte et de la reprise d'activité à Gardel, syndicats et patronnat de la filère se retrouvent en négociation. Quatre grands points figurent à l'ordre du jour des discussions qui se tiennent en ce moment.

Loin des crispations habituelles pour ce rendez-vous du calendrier de la filière canne, les rencontres entre les partenaires du secteur se déroulent jusqu'à présent sans heurt. Il est vrai que les deux organisations syndicales en présence se sont entendues pour limiter les points de négociations, même si l'un d'entre eux, la renégociation de la convention collective et l'établissement d'un calendrier pour cela, suppose d'emblée de nombreuses autres rencontres.

Ce vendredi, syndicats et usiniers avaient encore à l'ordre du jour les quatre grands points de cette négociation annuelle obligatoire.

Mais, l'absence de certains interlocuteurs parmi les usiniers, ceux de Gardel et certains patrons de distelleries, a incité les syndicats à interrompre les discussions en les reportant au mardi 23 février prochain. 

A ce jour les discussions bloquent sur une harmonisation de l'accord BINO,une augmentation salariale de 2,5%., 1 euros de plus sur le ticket-restaurant et ouverture des négociations sur la convention collective figée depuis 1993.

Rappelons que la récolte débutera dans les bassins canniers qui alimentent l'usine de Gardel à partir du 4 mars.

 

VOIR aussi : 

Etat d'esprit des planteurs à quelques jours du début de la récolte sucrière 2021

Les incertitudes de la saison sucrière à Marie-Galante

Les Outre-mer en continu
Accéder au live