La gendarmerie enquête sur les vols de bouteilles de gaz

sécurité
bouteille de gaz
Depuis le début de l’année les forces de l’ordre ont constaté la multiplication des vols de bouteilles de gaz dans l’archipel. Une situation jugée sérieuse par l’état-major de la gendarmerie nationale qui a lancé une mise en garde sur sur ses réseaux sociaux

Selon le Morne Houël, à Saint-Claude, depuis le début de l’année plus de 400 bonbonnes de gaz ont été dérobées en Guadeloupe. Personne n’est épargné. Les professionnels sont visés mais aussi les particuliers. Selon les gendarmes, ces vols sont perpétrés généralement la nuit, par un ou des individus. Il n’y a pas de zones géographiques particulières, tout le territoire est concerné. 400 bouteilles, cela représente une moyenne de 44 par mois.

Jean-Michel Ruillier, responsable de SODEXGAZ

bouteille de gaz 2

 

 

Plusieurs questions se posent ? Qui sont ces individus ? 400 bonbonnes, qui les écoulent et comment ? Visiblement il s’agirait d’une véritable filière. Il faut dire que depuis plusieurs mois, il y a une flambée du prix du gaz butane. Ce mois si, le contenant de 12,5kg coûte au maximum 25 euros 53 chez les détaillants. Presque 5 euros de plus par rapport à décembre dernier.
En cause le marché européen. Il y a des difficultés géopolitiques d’approvisionnement avec les gazoducs Russes, principaux fournisseurs des pays de l’ouest. En août, il y a eu un nouveau record une hausse de plus de 5 points, plus haut niveau depuis 7 ans. Les choses ne vont pas s’améliorer les mois prochains, les cours mondiaux continuent à flamber.

 

En Guadeloupe, la gendarmerie nationale a pris le dossier à bras le corps. Une enquête est ouverte. 

Bouteilles de gaz