La Librairie Générale au cœur d'un conflit entre ses créateurs et ses repreneurs

commerce
La Librairie Générale à l'époque d'Hubert Jasor
Hubert Jasor devant la librairie qu'il a fondée en 1952 ©Guadeloupe la 1ère
La Librairie Générale, entreprise familiale fondée en 1952, a été reprise le 15 avril 2019 par la société « All Mol Technology ». Les dettes s’élèvent alors à plus de 4 millions d’euros. Aujourd’hui, par communiqués interposés, la famille Hubert Jasor (propriétaires du fonds de commerce) et le repreneur de la société « All Mol Technology » règlent leurs comptes. L’affaire est depuis octobre 2020 devant les tribunaux.

La Librairie Générale ce sont 4 établissements implantés à Calebassier à Basse-terre, à Moule, à Jarry Baie-Mahault, et à Pointe-à-Pitre. Et c’est ce local de Pointe-à-Pître qui fait surtout l’objet de polémiques.

Les héritiers Jasor l’assurent : au moment de la reprise, tout ce qu’ils veulent c’est passé le témoin, sauver 70 ans d’histoire familiale et il font confiance pour cela au repreneur. Ce qu’ils ne digèrent pas -et c’est ce qu’ils écrivent dans un communiqué de presse le 5 mai dernier- ce que la librairie générale de Pointe-à-Pître soit fermée. Pour eux, sans aucune raison valable. De son côté, le repreneur se défend dès le lendemain, le 6 mai, lui aussi par voie de communiqué de presse. Sébastien Célestine, le président de « All Mol Technology », écrit que le local de Pointe-à-Pître, local historique ne peut plus accueillir du public. Il ne respecte pas –je cite- « les normes élémentaires de sécurité à cause de travaux non réalisés par les héritiers Jasor pendant leurs années d’exploitation ».

Le repreneur assure avoir envisagé plusieurs pistes. Trouver un autre local à Pointe-à-Pître ? Mais s’il déménage, les héritiers Jasor lui auraient demandé de les indemniser des loyers, même s’il n’occupe plus le local. Rénover le local ? Mais les héritiers Jasor auraient prévenu ; les travaux de remise aux normes seront alors à sa charge, alors que le repreneur estime que les travaux auraient du être faits depuis longtemps.

La Librairie Générale
. ©Guadeloupe la 1ère

Face à cette position des Jasor « incompréhensible et surréaliste » selon Sébastien Célestine, il a suspendu le paiement des loyers. La famille Jasor qui estime que le repreneur surenchérit et en demande toujours plus à chaque phase de négociation, a saisi la justice en octobre 2020 et nous en sommes là. Plusieurs centaines de milliers d’euros sont en jeu. 2 procédures judiciaires sont en cours. L’une pour non-paiement des loyers des locaux de Jarry et de Pointe-à-Pître. Le repreneur a été contraint de régler la facture pour Jarry. En revanche, la procédure pour le local de Pointe-à-Pître suit son cours. Des experts judiciaires doivent estimer le montant des préjudices pour chacune des parties.

Au final, la Librairie Générale de Pointe-à-Pître est fermée depuis mars 2020, depuis le 1er confinement. Et 2 ans plus tard, il n’y a toujours pas de réouverture prévue.