La trop lente mise en oeuvre du plan "Séisme Antilles"

catastrophes naturelles
Plan séisme Antilles
©DEAL/
Depuis 2007, le gouvernement a mis en place le Plan Séisme Antilles. Un plan pour une durée de 30 ans qui se traduit par des mesures de construction ou de renforcements parasismiques. Mais malgré certaines réalisations, le rythme d’avancement des travaux reste trop faible. 
Ce lundi commence la semaine consacrée à l'information sur le risque sismique. Occasion de faire le point sur ce qui est fait pour atténuer ce risque en consolidant le bâtit pour protéger les hommes
Il existe à travers l’archipel guadeloupéen de nombreux bâtiments encore trop vulnérables aux risques sismiques…
Une problématique à laquelle le Plan Séisme Antilles est censé répondre
Que ce soit pour renforcer ou reconstruire certains bâtiments scolaires, certains logements sociaux ainsi que des services départementaux d’incendies et de secours…
Ce plan doit également accompagner les acteurs de l’aménagement et de la construction chargés de réduire la vulnérabilité du bâti grâce à la formation des professionnels.
Enfin, ce plan doit aider à la sensibilisation de la population aux risques et à améliorer la connaissance de ces phénomènes…
La période 2021-2027 marquera la troisième phase du plan dont l’objectif est d’accélérer la réalisation de ces travaux qui ont pris du retard ...
Des travaux dont les coûts sont colossaux. Dans les 500 millions d’euros investis depuis 2007 par l’Etat, l’Europe et les collectivités, 138 millions d’euros ont été consacrés aux établissements scolaires

VOIR AUSSI : la semaine sismik : 

la semaine sismik : 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live