guadeloupe
info locale

Lancement de l’étude nationale sur le diabète en Guadeloupe, ENTRED 3

santé
carte diabète
Pourcentage de la population touché par le diabète en France métropolitaine et dans les DOM. ©Institut de veille sanitaire
L’étude nationale sur le diabète (Entred) en Guadeloupe a été lancée le 7 octobre dernier. Elle doit permettre de mieux connaître l’état de santé, la qualité de vie, le recours aux soins et le coût des soins des personnes traitées pour un diabète.
Le diabète est un fardeau majeur et grandissant de santé publique. Sa fréquence a considérablement augmenté au cours des deux dernières décennies : la maladie devrait toucher 592 millions d’adultes dans le monde d’ici 2035.
En Guadeloupe, sa prévalence est estimée à 9,1 %, soit près de 35 000 personnes diabétiques traitées.
Pour cette nouvelle édition de l’étude Entred, qui en a déjà connu deux (2001 et 2007), un focus est fait sur les populations résidant dans les départements d’Outre-Mer, où le diabète et ses complications y sont près de deux fois plus fréquents qu’en Métropole. Entred, est la seule étude qui permet de fournir des informations à la fois d’ordres épidémiologique, médical, économique et social sur les personnes traitées pour un diabète en France.
Entred répond aux besoins d’informations de l’ensemble des acteurs de santé agissant dans le domaine du diabète.
L’importance et la transversalité des enjeux auxquels elle répond se traduisent dans la mobilisation de nombreux partenaires institutionnels.

1 000 personnes diabétiques sous traitement médicamenteux tirées au sort en Guadeloupe


Menée auprès d’un échantillon de 1 000 personnes diabétiques sous traitement médicamenteux tirées au sort en Guadeloupe, l’étude Entred 3 allie à la fois une enquête auprès des personnes diabétiques et une enquête auprès leurs médecins traitants. Elle cherche à décrire le parcours de soins, y compris les démarches éducatives entreprises, le recours aux soins, l’adhérence des patients au traitement. Elle s’intéressera également aux évolutions récentes dans la prise en charge de la maladie telles que le recours aux objets connectés ou aux applications de santé.

* Entred : Echantillon national témoin représentatif des personnes diabétiquesCette étude associe Santé publique France, l’Assurance Maladie, la Sécurité sociale des indépendants, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), la Haute Autorité de santé (HAS) et l’Agence Régionale de Santé de Guadeloupe
Pour plus d’informations sur l’étude, vous pouvez visitez le site internet de Santé publique France :
https://www.santepubliquefrance.fr/etudes-et-enquetes/entred-3
Publicité