publicité

Laura Flessel quitte le gouvernement

Après 16 mois au gouvernement, la Guadeloupéenne Laura Flessel, ministre des Sports quitte le gouvernement. Une annonce surprise confirmée ce mardi dans un communiqué dans lequel elle évoque des "raisons personnelles". 

La ministre des Sports Laura Flessel, en juillet 2018 à l'Elysée. © Bertrand GUAY / AFP
© Bertrand GUAY / AFP La ministre des Sports Laura Flessel, en juillet 2018 à l'Elysée.
  • Guadeloupe La 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Quelques jours après la démission retentissante de Nicolas Hulot, ministre de l'Ecologie, le gouvernement perd l'un de ses ministres les plus populaires. Laura Flessel, ministre des Sports, a démissionné ce mardi.
 

Une démission surprise pour "raisons personnelles"

A quelques heures d'un remaniement annoncé, l'ancienne championne olympique a donc choisi de quitter le gouvernement. Une décision confirmée par un communiqué, dans lequel elle fait part de son choix, après entretien lundi soir avec Edouard Philippe, le Premier ministre. 

"C’est pour retrouver des engagements passés, justement tournés vers l’humain, la solidarité et la coopération internationale, que je prends aujourd’hui la décision de poursuivre mon action par d’autres voies" annonce t-elle dans un communiqué. 
 

Pas de lien avec les coupes budgétaires

Une démission qui n'aurait "aucun lien avec les questions budgétaires". A la rentrée 2017, le ministère des Sports avait annoncé un budget en baisse de 7 %, à 481 millions d’euros, avant une rallonge de 27 millions d’euros votée au Parlement. D’ici 2024, l’Etat doit aussi investir 1 milliard d’euros dans les infrastructures des Jeux olympiques. 
 

Ministre populaire

Le gouvernement perd coup sur coup ses deux ministres les plus populaires. En novembre 2017, c'est la ministre des Sports, Laura Flessel qui récoltait le plus d'opinions favorables, selon une enquête réalisée du 30 au 31 octobre auprès de 1 001 personnes de 18 ans et plus par l'Ifop, pour le Journal du Dimanche. 
Après une année riche en événements sportifs, notamment la victoire de la France à la Coupe du monde et l'attribution des Jeux Olympiques de 2024, l'ex-escrimeuse de 46 ans, 5 fois médaillée olympique avait fait son entrée au gouvernement en mai 2017. 
Satisfaite du travail accompli, pour elle, "la France rayonne grâce au sport. J’ai essayé de faire en sorte qu’elle soit également fraternelle. Le sport doit être un vecteur de lutte contre les discriminations et de rassemblement. Toujours garder l’humain au cœur du projet sportif, veiller à sa santé, son bien-être et son épanouissement".

Il s'agira du troisième remaniement depuis le début du quinquennat.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play