Le BTP en manque de matière première en raison du dérèglement du marché international

travaux publics
Matériaux 1
©J-M. Mavounzy
Inquiétude née il y a plusieurs mois des conséquences économique de la crise sanitaire et accentuée par la pénurie de matières premières. Une pénurie sans précédent accentuée par une flambée des prix. En cause, la reprise d’activité aux USA et en Chine qui consomment et phagocytent le marché

A la tête d'une enseigne spécialisée, David Lepers doit composer avec une pénurie de matériaux

David Lepers, directeur de Gédimat

©Guadeloupe

Même situation chez ce fournisseur de matériaux publics. 

Eric Gauthier, Directeur de Sodimat

©Guadeloupe
©Guadeloupe

Conséquence, les professionnels du bâtiment peinent à s'approvisionner en matériaux.
José Gaddarkan, président de la fédération du BTP

©Guadeloupe

Une situation qui dure depuis plusieurs mois. En cause, l'épidémie de coronavirus, mais aussi les fortes exportations de la Chine et des Etats-Unis.
Pascal Labriet, directeur de GTM Guadeloupe

©Guadeloupe

Et quand les rayons des fournisseurs se vident, les chantiers sont à la traine. 
Cette entreprise de bâtiment subit de plein fouet cette pénurie. Résultat, plusieurs mois de retard. Pas facile en effet de respecter les délais de livraison.
Une double peine qui pourrait précipiter les défaillances d'entreprise. 

©Guadeloupe
Matériaux 2
©J-M. Mavounzy

Des chantiers retardés et des prix de matières qui flambent : + 30, 40, voire 50% pour l'acier, le bois ou encore le PVC. 

Selon les industriels, les pénuries devraient encore durer six mois. Les professionnels du secteur qui se veulent prudents, espèrent vivement et rapidement une amélioration de la situation.

Matériaux 3
©J-M. Mavounzy