Le couvre-feu avancé à 20 heures durant le week-end pascal

coronavirus
Route déserte couvre-feu confinement
©Jean-Marie Mavounzy

Comme annoncé mercredi 25 mars, le préfet de région a pris des mesures restrictives supplémentaires pour le week-end pascal, du vendredi 2 avril au lundi 5 avril inclus. Principale annonce, le couvre-feu est avancé à 20 heures, au lieu de 22 heures, comme actuellement. 

Il avait prévenu... C'est donc sans surprise que des mesures supplémentaires ont été prises par le préfet de région, Alexandre Rochatte, pour le week-end pascal. 

La crainte d'une nouvelle augmentation du nombre de cas

Les vacances scolaires débutent et avec elles, de nouvelles restrictions liées à la propagation de la Covid-19 dans l'archipel. Pour rappel, lors du dernier bilan hebdomadaire délivré par les services de l'Etat et l'Agence régionale de santé, il apparaît que la semaine dernière, 325 nouveaux cas ont été enregistrés, contre 252, la semaine précédente, soit une hausse de 20% des cas. Le variant anglais représente désormais 90% des prélèvements contaminés. 
Après une légère baisse du nombre de cas, ce revirement a quelque peu surpris les autorités. La circulation épidémique étant à un niveau élevé, la tension hospitalière demeurant forte, l'arrivée des fêtes et célébrations de Pâques inquiètent. Le week-end pascal est une période qui connaît traditionnellement une augmentation des déplacements et des rassemblements, et présente donc un risque fort de propagation augmentée de l’épidémie, indique la préfecture dans un communiqué. Autre crainte, les accidents de la route, pouvant avoir des conséquences sur les services hospitaliers et de secours ainsi que les capacités de réanimation du centre hospitalier universitaire. Pour mémoire, 15 personnes sont déjà décédées sur la route cette année.

Couvre-feu avancé et contrôles renforcés

Des premières mesures ont été prises, après des échanges entre le préfet et les représentants des cultes. Les offices auront lieu, mais pas les chemins de croix. 

Et comme annoncé mercredi 24 mars, Alexandre Rochatte a décidé que les mesures suivantes s’appliqueront temporairement pour le week-end pascal du vendredi 2 avril au lundi 5 avril inclus :

  • couvre-feu avancé à 20 heures au lieu de 22 heures, jusqu’à 5 heures ;
  • l’interdiction de l’accès aux plages, rivières, carbets et plans d’eau dès 18 heures, au lieu de 19 heures actuellement.

Le préfet de la région Guadeloupe a demandé aux forces de l’ordre de renforcer particulièrement les contrôles pour veiller au respect du couvre-feu sur les routes et sur les plages, en particulier aux heures de déjeuner et le soir.

Ces mesures temporaires s’ajoutent aux mesures administratives déjà en vigueur :

  • interdiction des pique-niques sur les plages, aires de pique-nique, plans d’eau et cours d’eau les samedis, dimanches, jours fériés et chômés ;
  • en toutes circonstances, respect des gestes barrières et des distanciations physiques ;
  • interdiction des rassemblements de plus de 6 personnes sur la voie publique, y compris pour le camping ;
  • port du masque obligatoire à l’extérieur dans une grande majorité de cas ;
  • interdiction de toute vente d’alcool à emporter et de consommation d’alcool sur la voie publique entre 19h et 6h du matin.

Aux maires, lors du comité de suivi des élus, Alexandre Rochatte, a demandé qu'ils mobilisent leurs services pour participer aux contrôles conjointement avec les forces de l’ordre et les a encouragés à prendre des arrêtés municipaux d’interdiction de vente ambulante aux alentours des lieux de culte et des lieux connus de rassemblement.

Dans l’hypothèse où la situation épidémique devait s’aggraver d’ici au milieu de semaine prochaine, le préfet de la région Guadeloupe a d'ores et déjà annoncé qu'il pourrait être amené en concertation avec les élus, à renforcer tant les mesures temporaires prévues pour le week-end pascal que les mesures permanentes de lutte contre l’épidémie de la covid-19. Le prochain bilan hebdomadaire, le mercredi 31 mars devrait être décisif.