Le difficile combat des personnes greffées face à la Covid 19

coronavirus
Les reins
Leur cas suscite souvent de nombreuses questions. Beaucoup ne comprennent pas que les vaccins, souvent deux ou trois doses, qui leur ont été administrés, ne soient pas toujours suffisants pour les protéger des formes graves de la maladie. Un spécialiste s'en explique

Les immunodéprimés : greffés, transplantés ou dialysés ont leur système immunitaire particulièrement affaibli. Il  n’est alors plus capable de faire face aux agressions extérieures. Ces personnes sont donc particulièrement exposées aux maladies qui circulent dont la COVID et malgré les vaccins.

C’est un point sur lequel jouent les ANTIVAX dans leur croisade. Mais scientifiquement, quand on est immunodéprimé, le vaccin a malheureusement du mal à faire réagir l’immunité et les pertes de chance sont plus élevées.

Face au COVID, ces patients ont un protocole particulier et le vaccin n’est pas en cause. 

Dr Henri MERAULT, néphrologue

Dr Henri Mérault, néphrologue

Le 22 juillet dernier, l'Association Renaloo a adressé une lettre au Président de la République pour alerter sur la situation particulière des immunodéprimés face au virus et surtout , face aux nouveaux variants :

Voir : Notre appel au Président de la République : “Face au variant delta, ne nous abandonnez pas !”