Le Lyannaj Santé Gwadloup se joint à la grève générale

social
Lyannaj santé Gwadloup
©Priscilla Romain
Des soignants opposés à l'obligation vaccinale et, surtout, à la suspension de contrat et à l'interdiction d'exercer des professionnels non-vaccines, contre la Covid-19, se sont rassemblés au sein du collectif "Lyannaj Santé Gwadloup". Celui compte peser dans l'actuel mouvement de protestation.

Le Lyannaj Santé Gwadloup entend, lui aussi, peser dans le débat. Ce collectif rassemble, sous sa bannière, des personnels soignants mobilisés contre le pass sanitaire et l'obligation vaccinale.
Une conférence de presse était organisée, au Palais de la mutualité, au quartier de l'Assainissement de Pointe-à-Pitre, dans la matinée du mardi 23 novembre 2021. L'objectif de ces professionnels était de rappeler les points forts de sa plateforme de revendications. En premier lieu, ils luttent pour la réintégration de tous les personnels dont le contrat a été suspendu, parce qu'ils refusent de se faite vacciner, contre la Covid-19.

On demande la liberté, la liberté de disposer de notre corps, la liberté d'exercer. Nous sommes dans un pays de droits et de liberté... et, pour l'instant, on fait souffrir la population, mais on fait souffrir aussi les soignants. Nous serons sur les piquets de grève. Nous allons aussi défiler. Nous allons, quitte à faire du porte-à-porte, sensibiliser la population. Parce que le manque de soignants, va accentuer le désert médical qu'il y a en Guadeloupe. Et vous n'imaginez pas les conséquences que cela pourra avoir, par la suite.

Vanessa Tardel, orthophoniste, porte-paroles du collectif Lyannaj Santé Gwadloup

A (re)voir le reportage de Priscilla Romain :

©Priscilla Romain - Guadeloupe La 1ère