Le vaccin Novavax, sans ARN messager, n'attire pas davantage les Guadeloupéens

coronavirus
Novavax
©DR
Une seule dose administrée entre le lundi 7 et le mercredi 9 mars… Le vaccin Novavax ne fait pas plus recette auprès des Guadeloupéens que celui des laboratoires Pfizer, en matière de vaccination contre le Covid-19.

Le Novavax est disponible depuis le 7 mars, dans tous les centres de vaccination de la Guadeloupe, chez les pharmaciens et autres médecins habilités à l’injecter. 
Pourtant, ce vaccin qui n’emploie pas la technologie ARN Messager, ne fait pas recette non plus auprès de la population… Pire, depuis lundi, une seule dose a été administrée, au centre de vaccination de Gourdeliane, à Baie-Mahault. 

Des doses de Novavax jetées par manque de candidats à la vaccination

Il est annoncé comme le vaccin de la réconciliation. Le Novavax est désormais disponible. Pourtant, ce vaccin à base de protéine recombinante, technologie déjà utilisée contre l'hépatite B ou le papillomavirus, ne semble toujours pas décider les réticents. Un constat qui suscite l'incompréhension des autorités. Isabelle Behnke, coordinatrice des centres de vaccination de la Guadeloupe ne se l'explique pas. Des personnes qui s'étaient déclarées intéressées par le Novavax ont été contactées, sans retour. 

Au plus fort de la vaccination, ce centre de Gourdeliane a accueilli jusqu'à 350 patients par jour. Ce mardi, quarante personnes se sont présentées. Une seule pour le Novavax. 

J'ai eu l'impression qu'il y a avait une demande de la population pour le Novavax... Les autorités ont répondu à la demande... On est là, on attend. Nous sommes opérationnels et pouvons répondre à n'importe quel moment a un afflux.

Isabelle Behnke, coordinatrice des centres de vaccination de la Guadeloupe

Des dispositions spécifiques avaient été prises pour répondre à cet afflux espéré : une augmentation du personnel, un parcours spécifique... Un dispositif revu à la baisse. La procédure change également. Les autorités ont l'intention de mettre en place des plages de rendez-vous pour toute personne désirant recevoir le vaccin Novavax, et ainsi éviter tout gaspillage. En effet, le sérum se présente sous la forme de flacons de 10 doses. Mardi dernier, 9 doses ont dû être jetées car un seul patient a été vacciné. 

Quelques éléments sur le Novavax

Le vaccin Novavax repose sur le principe des protéines recombinantes appelées "sous-unitaires". Il est donc élaboré avec la protéine S du virus qui déclenche une réponse immunitaire sans virus. L'Inserm, l''institut national de la santé et de la recherche médicale, indique que "les vaccins sous-unitaires contiennent des fragments de microbe purifiés, nécessaires et suffisants pour apprendre au système immunitaire à reconnaître le germe entier. C'est le cas des vaccins contre le pneumocoque, le méningocoque ou encore la coqueluche".

Novavax s’administre en 2 doses espacées de 21 jours, indique l'Agence régionale de santé, dans un communiqué. Sans ARN messager, il est indiqué en primo-vaccination chez tous les adultes de plus de 18 ans qui en font la demande, qui présentent une contre-indication aux autres vaccins disponibles ou qui refusent la vaccination par un vaccin à ARN messager.

L'ARS précise également que Novavax peut également être pris en deuxième dose chez les personnes qui ont reçu une première dose d’un autre vaccin (Pfizer, Moderna, Astrazeneca, Janssen) et qui refusent ou ne peuvent pas recevoir une seconde dose du même vaccin.

En Guadeloupe, au 8 mars 2022, le taux de couverture vaccinale des personnes de plus de 12 ans est de 45,56% pour la première dose, 43,04% pour la seconde et 22,77% pour la troisième.