Les députés donnent quitus au concept des Maisons de naissance

santé
maison de naissance 1
©D. Querin
On les disait menacées et des actions ont d'ailleurs été menées pour que l'expérimentation en cours puisse perdurer. C'est chose faite puisque les députés ont décidé de permettre la création de12 nouvelles maisons de naissance sur le territoire national. Une victoire pour leurs défenseurs
C'est en fin septembre dernier que l'Assemblée étaient appelées à s'exprimer sur le sujet des Maisons de naissance. L'expérience menée depuis quelques années, avec huit premières maisons de naissance dont une en Guadeloupe, malgré des premières conclusions positives, restait encore sur la sellette. 
Le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS 2021) est venu  confirmer le concept et même l'amplifier puisque douze nouvelles maisons de naissance vont être créées en France. Une manière de confirmer pleinement ces nouveaux lieux qui permettent aux femmes enceintes d'accoucher sans hospitalisation. Ce sont des lieux d’accompagnement faiblement médicalisé et personnalisé pour les femmes enceintes et leur bébé - en cas de grossesse non risquée. Ils s'avèrent désormais  comme une vraie alternative pour les futurs parents.
maison de naissance 2
©D. Quérin

La nouvelle est d'ailleu'rs accueillie très favorablement par les responsables de la maison de naissance de Guadeloupe, située à la clinique les Eaux Claires à Baie-Mahault. .
Ce dispositif est une vraie alternative pour les futurs. Il vient compléter l’offre existante chez nous. 
Olivia Plaisant l’une des sage-femmes en suivi global à la maison de naissance 

Olivia Plaisant l’une des sage-femmes de la Maison de naissance de Baie-Mahault

MAISON DE NAISSANCE 3
©D. Quérin

VOIR AUSSI : 
©guadeloupe


- La Maison de naissance de Moudong à Baie-Mahault continuera d’accueillir les futures mères
La maison de naissance a ses défenseurs
Les acteurs de la Maison de naissance s'interrogent sur son avenirSelon la définition de la Haute Autorité de Santé : 

Les maisons de naissance sont des structures où des sages-femmes réalisent l’accouchement des femmes enceintes dont elles ont assuré le suivi de la grossesse, dans les conditions prévues aux articles L.4151-1 et L.4151-3 du code de la santé publique.
Les maisons de naissance n’assurent pas l’hébergement des femmes avant ou après l’accouchement.
Elles sont ouvertes au minimum dès lors qu’une femme vient y accoucher : il s’agit d’une ouverture à la demande.

« La maison de naissance doit être contiguë à une structure autorisée de l’activité de gynécologieobstétrique avec laquelle elle passe obligatoirement une convention et avec laquelle un accès direct est aménagé, permettant, notamment, un transfert rapide des parturientes en cas de complication. L’activité de la maison de naissance est comptabilisée avec celle de cette structure » (article 1 de la loi du 6 décembre 2013 autorisant l’expérimentation des maisons de naissance).
Les Outre-mer en continu
Accéder au live