Les élèves ne portant pas de masque ne seront bientôt plus acceptés en classe annonce le rectorat de Guadeloupe

coronavirus
Enfants avec masque
©Guadeloupe La 1ère

Alors que de nombreux parents continuent de crier leur désaccord face à l'obligation de port du masque pour les élèves en école élémentaire, l'académie de Guadeloupe, dans une circulaire, indique qu'un élève sans masque pourra être refusé par le chef d'établissement. 

Le port du masque pour les élèves, dès l'âge de 6 ans... La mesure gouvernementale prise pour freiner la propagation du virus et face à l'apparition de variants, en Guadeloupe, divise et a déjà donné lieu à plusieurs mobilisations de parents se refusant à l'appliquer.

Pourtant, de son côté, le rectorat annonce le 26 février, dans un communiqué, que durant la première semaine de mise en oeuvre, plus de 90% des élèves des écoles élémentaires portent déjà le masque depuis la semaine du 22 février, où il s’agissait de faire de la pédagogie. 

Aucune exception sauf pour les enfants en situation de handicap ou ayant une dérogation

Une rencontre a eu lieu entre une délégation de parents d'élèves contre le port du masque à partir de 6 ans, et la rectrice, Christine Gangloff-Ziegler, le 22 février, suite à une première mobilisation. Échange durant lequel la rectrice a réaffirmé sa fermeté sur la question.

Ce samedi 27 février, nouveau rassemblement des opposants au port du masque pour les petits, durant lequel le représentant du "Lyannaj pou timoun an nou" a interpellé le préfet de région, cette fois, lui demandant d'annuler la mesure. Sans réponse sous 24 heures, de nouvelles manifestations seraient prévues. 

De son côté, le rectorat s'organise et, dans une feuille de route adressée au personnel, explique les nouvelles modalités d'accueil des élèves, prévues par le renforcement des mesures sanitaires. Dans ce document explicatif, l'académie de Guadeloupe explique la marche à suivre, en cas de refus d'un élève ou d'un parent de porter ou faire porter le masque en école élémentaire.
Ainsi, "tous les élèves (sauf ceux en situation de handicap) à partir de 6 ans doivent porter un masque chirurgical ou grand public dans les espaces clos comme dans les espaces extérieurs de l’établissement scolaire".

Entrée en portant le masque ou entrée interdite

Et à la question "Un élève ne portant pas le masque peut-il être accueilli à l’école ?", la réponse est Non. Seule exception, si l'élève justifie médicalement qu’il est dans une situation qui permet une dérogation.
Les directeurs d’école et les chefs d’établissement peuvent donc refuser l’accès à l’établissement scolaire à un élève qui refuse de porter le masque, indique ce document de l'académie de Guadeloupe.
La procédure est clairement expliquée.

En cas de non-port du masque par un élève à son arrivée dans l’établissement scolaire, il convient toutefois de lui en proposer un.
Ce n’est qu’en cas de refus explicite de porter le masque proposé, que ce refus soit formulé par l’élève lui-même ou par ses représentants légaux, que l’accès à l’établissement devra être interdit à l’élève.

Académie de Guadeloupe

Dans ce cas de figure, les représentants légaux de l'élève seront prévenus, si ce dernier est arrivé seul à l'école. Dans l'attente, l'enfant sera accueilli dans l'établissement, mais isolé des autres élèves. Si ses parents sont sur place, un dialogue sera engagé avec eux. Il conviendra de rappeler aux parents le caractère obligatoire de l’instruction et l’obligation d’assiduité, que le refus du port du masque les conduit à méconnaître.

Retrait de l'école envisagé

Face à l'opposition affichée de nombreux parents, les services du rectorat n'excluent pas la volonté de certains, de retirer leur enfant de l'école. Ils seront donc reçus au rectorat, à la division de la vie scolaire et de l’action culturelle (DIVISAC) pour les aider dans la mise en place de l’instruction en famille.

Pour autant, dans certaines écoles, les parents acceptent que leurs enfants portent le masques. C'est le cas à Saint Claude

VOIR : 

Compte tenu de la situation de blocage la semaine dernière, l’application progressive de la mesure du port du masque est étendue jusqu’au mardi 2 mars inclus. C'est à partir de cette date que les enfants ne portant pas de masques se verront refuser l'accès à leur établissement scolaire. 

VOIR : 

Christine Gangloff-Ziegler Rectrice de la région académique de Guadeloupe