Les marins-pêcheurs, l'Etat et la SARA signent un accord qui met un terme au blocage du port de Pointe-à-Pître

pêche
accord

Un accord intervenu peu après 13 heures après l'acceptation par les marins-pêcheurs des nouvelles propositions faites par l'Etat et la SARA. Il va permettre de rétablir la circulation dans le chenal de Pointe-à-Pïtre, paralysé depuis quatre jours, depuis le début du conflit

Un accord en trois points pour tenir compte des revendications formulées par les pêcheurs. Il précise que : 

- L'Etat et la SARA acceptent une baisse de 40 centimes de l'essence marine et de 24 centimes du marine Gazole, des prix garantis jusqu'au 31 août 2021.

- La mise en place d'un comité de suivi qui associera les parties signataires pour poursuivre la réflexion sur la fixation des prix des carburants marins

- Un expert du ministère de la mer viendra travailler avec les professionnels de la pêche sur la structuration et la consolidation de leur filière.

Trois points qui ont obtenu la signature de toutes les parties et qui ouvrent désormais un nouveau chantier pour la consolidation de la filière pêche en Guadeloupe

FIN DU BLOCAGE DE PORT
©R.Defrance

 

Un accord qui ne sera donc pas sans poser un certains nombres de questions auxquelles il faudra bien donner des réponses. Pour parvenir à cette baisse, la SARA s'est basée sur une nomenclature des produits pétroliers appliquée ailleurs mais pas en Guadeloupe et qui bénéficie notamment aux professionnels de la pêche.

On est donc en droit de se demander la raison pour laquelle cette nomenclauture n'était pas appliquée jusqu'à présent en Guadeloupe et pourquoi il aura fallu un tel mouvement pour la mettre en oeuvre.