Les salariés de CASE sont en grève

social
Les salariés du CASE, le centre d’accompagnement social éducatif sont dans une situation critique. Cela fait 4 mois que les salaires n’ont pas été versés. La structure est chargée de réaliser des activités périscolaires pour les élèves de la commune de Capesterre Belle-Eau. C’est une association qui ne dépend pas de la mairie. La municipalité ne fait que subventionner la structure. D’ailleurs elle a déjà débloqué 80 000 euros pour aider la direction de Case. Malgré cette enveloppe la situation semble être délicate. Cette direction et l’UTAS UGTG, l’organisation syndicale n’ont plus de rencontre depuis le 13 août dernier. Les 18 salariés ont déclenché un mouvement de grève reconductible depuis lundi dernier. L’union des travailleurs de l’action sociale de l’UGTG attend des réponses notamment sur les salaires et sur la pérennité de cette association.