Le collectif des socioprofessionnels menace d'entrer "en action" à son tour

social
Socio-professionnels
©Christian Danquin
Les organisations professionnelles ont décidé de hausser le ton, à leur tour. Elles se sentent exclues des débats sociaux actuels et vont jusqu'à menacer les protagonistes du conflit, via un ultimatum : si dans 24 heures, une solution n'est pas trouvée, transporteurs et autres passeront à l'action.

Les organisations professionnelles rassemblées sous la bannière du "Collectif des socioprofessionnels" étaient en conférence de presse, dans la matinée de ce lundi 29 novembre 2021, à Jarry, à Baie-Mahault. A l'ordre du jour : le conflit social et sociétal en cours, ainsi que la venue en Guadeloupe du ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu.

Cela fait plusieurs jours que ces responsables d'entreprises essaient d'entrer en contact avec les élus et avec le Collectif d'organisations en lutte contre l'obligation vaccinale et le pass sanitaire, en vain.
Ils ont aussi sollicité un moment d'échange avec Sébastien Lecornu. Demande restée lettre morte.

Leur souhait était de réunir tous les protagonistes de la crise qui sévit actuellement, afin de trouver une solution.
Ils veulent aussi participer aux 1000 créations d'emplois annoncées par l'occupant de la rue Oudinot, au profit des jeunes du territoire.

Ce que nous voulons, c'est montrer que l'économie de la Guadeloupe peut embaucher, dès lors que les moyens sont mis en place.

Jean-Yves Ramassamy est le porte-parole du Collectif des socioprofessionnels 

Jean-Yves Ramassamy, porte-parole du collectif des socio-professionnels ©Lise Dolmare et Christian Danquin - Guadeloupe La 1ère

Mais leur parole n'est pas entendue, se plaignent-ils.
Ainsi, puisque la situation n'évolue pas sans eux et que nul ne veut les recevoir pour avancer avec eux, ils vont eux-aussi entrer "en action", avec leurs propres revendications.

Nous allons prendre la décision, demain, de nous mettre aussi en action, avec nos plateformes de revendications.

Jean-Yves Ramassamy est le porte-parole du Collectif des socioprofessionnels 

©Lise Dolmare et Christian Danquin - Guadeloupe La 1ère

Ainsi, les socioprofessionnels ajouteront leurs doléances à celles des syndicats mobilisés, afin d'unir leurs forces, face aux élus locaux et au gouvernement.

 

Suivez l’évolution de la crise sociale dans notre direct permanent.