Levée du barrage de Perrin, symbole de la mobilisation sociale en Guadeloupe

social
Déblaiement/nettoyage barrage Perrin Abymes
©Jean-Marie Mavounzy
À 22 heures, dans la nuit de ce mercredi 8 décembre 2021, les forces de l’ordre accompagnées de plusieurs engins de chantier, ont commencé le déblaiement du rond-point de Perrin, aux Abymes. Ils n’ont rencontré aucune résistance.

Après Morne-à-L’eau, le 5 décembre dernier et La Boucan le 7 décembre, c’est donc le rond-point de Perrin, aux Abymes, érigé par lles barragistes en grève qui est levé par les forces de l’ordre, ce mercredi 8 décembre 2021.

Déblaiement/nettoyage barrage Perrin Abymes
©Jean-Marie Mavounzy

Comme pour les deux autres barrages, elles n’ont rencontré aucune résistance à leur arrivée et les engins de chantier chargés de déblayer les barricades ont pu rapidement se mettre à la tâche.

À l’heure où nous publions cet article, il semble que ce soit un contact pris en amont entre les autorités et les grévistes qui ait permis que la levée du barrage se déroule sans heurts. L’opération qui devrait durer plusieurs heures, est supervisée par une cinquantaine de policiers et gendarmes ainsi que des agents de Routes de Guadeloupe.

Avec la levée du barrage de Perrin, la circulation redevient donc parfaitement normale sur l’ensemble du territoire.

Négociations en amorce

Pour ce qui est de l'avenir de la mobilisation sociale, il dépend désormais des négociations qui vont se tenir entre le collectif des organisations en lutte et les élus de Guadeloupe, puisque, pour l’heure, et bien qu’il ait reçu mandat du ministre de l’Outremer, le préfet de Guadeloupe n’a pas encore confirmé sa présence ou pas à la table des négociations.

D'ailleurs, ce jeudi 9 décembre 2021, le collectif des organisations en lutte donnera une réponse, sous forme de conférence de presse, aux propositions avancées par les élus locaux, le 7 décembre dernier.