guadeloupe
info locale

Littoral de Sainte-Anne : l'offensive de la municipalité

société
Littoral Saintannais
Suite au débat sur la privatisation du littoral, lançé avec l'affaire de la plage de l'Anse des Rochers à Saint-François, la municipalité de Sainte-Anne a décidé de mener son enquête sur la libre circulation sur son littoral. Elle a relevé plusieurs infractions. 
Suite au débat lançé sur les réseaux sociaux, le maire de Sainte-Anne, Christian Baptiste a voulu constater sur place l'état de la libre circulation sur le littoral. En effet, outre les attaques de l'érosion liée au changement climatique qui se fait de plus en plus sentir, la pression de l'urbanisation mais aussi parfois la convoitise de certains dans un but privé au touristique entrainent des occupations ou entraves illégales. 

La municipalité accompagnée de la police a donc effectué une visite et des contrôles, de la plage de l'anse du Bellay jusqu'au Bourg, afin de vérifier l'application par les riverains de l'accès libre au littoral. 

Conclusion, une grande majorité des 27 propriétaires contrôlés, respecte la législation. Une dizaine entrave partiellement le domaine public de manière involontaire en réalisant par exemple des enrochements dans le but de limiter le phénomène de l'érosion de la côte. Parmi eux 6 ont réalisé des obstructions qui rendent la circulation difficile voire dangereuse. Une résidence entrave de façon manifeste et délibérée la liberté de passage. 
L'ensemble des propriétaires ont été rencontrés et sommés de se mettre en règle avec les normes en vigueur. Des mises en demeure seront adressées au propriétaire et au gestionnaire qui ne respectent pas la réglementation.

A voir le reportage de Julien Babel et Ludovic Gaydu :
©guadeloupe
Publicité