Le transport des cannes entre Marie-Galante et le Moule bloqué par un "Collectif Marie-Galante"

agriculture marie-galante
Blocage à Marie-Galante
©J-M. Mavounzy

C'est un nouvel épisode qui se joue en ce moment à Marie-Galante avec le coup de colère d'un "Colectif Marie-Galante" particulièrement insatisfait de la poursuite des expériences de transport sans autre décision pour l'avenir de l'usine de Grand-Anse

Ils ont souhaité se faire entendre ce lundi en organisant de barrages qui empêchent le chargement de cannes sur la barge et leur acheminement vers Gardel. Un coup de colère justifié selon par la patience dont ils disent avoir fait preuve en permettant la tenue de toutes les expérimentations depuis la signature de l'accord avec les autorités.
Mais l'accord prévoyait aussi de se pencher sur le sort de l'usine et sur sa remise en service. Or, ce pan, le plus important pour ces militants du "Collectif Marie-Galante" puisque c'est celui qui rendra inutile le transport de cannes marie-galantaise vers Gardel, ne semble pas s'être traduit dans les faits. En clair, rien n'a été fait pour l'usine.

Rodrigue Soutenard, Collectif Marie-Galante

RODRIGUE SOUTENARD COLLECTIF MARIE-GALANTE

En face, les partisans du transfert des cannes vers Gardel n'ont pas l'intention de rester inertes et de laisser les membres du Collectif agir comme bon leur semble. Désormais, ils s'estiment aussi légitimes que les autres pour défendre les intérêts économiques de Marie-Galante qui ne sont pas à sens unique aujourd'hui.

Fabien Abisur, président de la CUMA "Le Progrès"

FABIEN ABISUR PDT DE LA CUMA LE PROGRES

Une nouvelle passe d'armes entre des camps opposés de Marie-Galantais qui, pourtant, disent agir pour Marie-Galante. Une action caractérisée depuis le début par une réelle division au sein des acteurs économiques de l'île.