publicité

Des médecins venus d'ailleurs pour compléter la couverture médicale en Outremer

Le gouvernement envisage de modifier les règles d’accueil des médecins pour les outre-mer. Il veut lutter contre le manque de médecin et les déserts médicaux. Des amendements dans le cadre du projet de loi Ma Santé 2022 vont d'ailleurs en ce sens. 

  • Guadeloupe La 1ère
  • Publié le
Des amendement qui prévoient ces dérogations d’accueil de médecins et de spécialistes hors Union Européenne. Selon le sénateur Dominique Théophile de la République en Marche, la Guadeloupe pourrait avoir des médecins cubains. Une hérésie selon la profession médicale en Guadeloupe.
Si les médecins libéraux sont conscients du manque de professionnels de santé à l’hôpital et pour les médecins généralistes, l’Union Régionale des Médecins libéraux affirme qu’il faut d’abord régler les dysfonctionnements du système de santé. Et pour eux, on ne peut pas déshabiller les uns pour habiller les autres. 
Guy Ursule, le président de l’Union Régionale des Professionnels de la Santé – (section) Médecins Libéraux, était hier l’invité du journal de 13h.

Guy Ursule, président de l’Union Régionale des Professionnels de la Santé avec Peggy Robert

Le Sénat, à majorité de droite, a adopté ce mardi, le projet de loi Santé porté par Agnès Buzyn, après y avoir injecté plusieurs nouvelles mesures pour lutter contre les déserts médicaux.
Le texte prévoit justement la suppression du "numerus clausus" et une régularisation de médecins étrangers. Députés et sénateurs vont maintenant tenter de se mettre d'accord sur une version commune, en commission mixe paritaire, dont la réunion est prévue le 20 juin,

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play