Melon à l'export : le pic de production

agriculture
melon à l'export
©R. Lami

Les semaines qui vont suivre sont cruciales pour la production du melon à l'exportation. Si la filière est bien partie pour faire oublier les méventes de 2020, les conséquences de la crise sanitaire pourraient une nouvelle fois menacer les objectifs des professionnels.

Avec une réalisation de 42% pour un peu plus de 1 100 tonnes importées fin mars vers l'Europe, Caraïbes Melonniers a véritablement retrouvé ses couleurs sur le marché français. Le climat particulièrement favorable dans le nord Grande-Terre, ces derniers mois, permet à la production de revenir à son meilleur niveau qualitatif. 

Victor Nanette, président du groupement Caraïbes Melonniers

Cette année, le fret aérien est toujours régulier entre Pointe-à-Pitre et Paris mais les dernières annonces gouvernementales en termes de confinement et de fermeture de certains commerces en France inquiète les producteurs.

Laure de Roffignac, directrice de Caraïbes Melonniers

Avec une surface plantée de 120 hectares, les producteurs guadeloupéens ont toujours pour objectif d'expédier 2 650 tonnes de melons en Europe. Mais tout dépendra de l'évolution de la situation sanitaire pendant ce mois d'avril.