Mobilisation des entrepreneurs : un accord de fin de conflit signé

social
Social
©Christelle Théophile

Après deux jours de mobilisation, un accord a été signé jeudi 25 février 2021 à 21 heures 15 à Baie-Mahault entre le collectif des socio-professionnels de Guadeloupe, les collectivités territoriales et le représentant de l'État. Le document a été soumis à la base avant la levée des barrages.

Un jeudi entier de négociations à Baie-Mahault pour trouver des réponses aux demandes du collectif de chefs d'entreprises (BTP, la petite hôtellerie, les transporteurs, les ambulanciers et les artisans). 

Le collectif avait imposé un préalable à la négociation : la présence de tous les responsables politiques et institutionnels. 

La journée de ce jeudi ponctuée de suspensions de séances, s'est terminée par la signature d'un protocole d'accord dans la soirée.

Dettes sociales et fiscales des entreprises

 

Parmi leurs principales revendications, figuraient la suppression des cotisations sociales et fiscales, et la fin des saisies judiciaires sur compte en cas de manquement au paiement de ces cotisations (ATD, pour Avis à tiers détenteurs).

À l'issue la réunion, tous les avis seront systématiquement suspendus, ou feront l'objet d'un retrait, par la mise en place d'un plan financier élaboré pour chaque structure. Les entreprises pourront candidater aux marchés publics (délivrance d'une attestation de régularité de situation fiscale). 

Les autres points de revendications

 

Un calendrier de rencontres thématiques sera mis sur pied à la date du 1er mars 2021. Ces rencontres vont concerner les secteurs de l'événementiel et de la communication, le syndicat des marins-pêcheurs, la fédération du tourisme de proximité, les auto-écoles, les ambulanciers, la fédération des boulangers, le FRBTP et l'ensemble des parties membres du collectif.

S'agissant du conflit des sablières de Guadeloupe, en vue d'obtenir une sortie de crise rapide, une réunion sera organisée dans les meilleurs délais à l'initiative du préfet. 

Une rencontre avec l'ensemble de établissements bancaires est envisagée  afin d'obtenir  la renégociation des prêts des PME en cours et l'étalement des impayés depuis 2020.

En ce qui concerne les transports, les professionnels seront associés à la réflexion sur la modernisation des moyens en Guadeloupe ainsi qu'à l'élaboration d'une étude sur les coûts et charges dans ce secteur d'activités.

VOIR AUSSI :

 

Mouvement des socio-professionnels : les engagements et les mots de chacun

Deux jours de conflit et des résultats qui devront se concrétiser