Mobilisation très suivie contre la réforme des retraites

social
Grève 5 décembre 2019
De nombreux guadeloupéens sont descendus dans les rues de Pointe-à-Pitre, ce jeudi matin, à l'appel des syndicats. Tous mobilisés contre la réforme des retraites annoncée par le gouvernement. 
L'appel lancé par les organisations syndicales a été entendu... De nombreux Guadeloupéens avaient répondu présent en se rassemblant, ce jeudi, devant la mairie de Pointe-à-Pitre, ce matin, avant de défiler dans les rues de la ville.
Grève 5 décembre 2019

Pour rappel, neuf organisations syndicales appellent à cette mobilisation de masse contre la réforme des retraites.
 

Ecoles fermées

Comme l'annonçaient les prévisions, une soixantaine de secteurs est touchée par cette grève, prémices d’un mouvement qui pourrait durer plusieurs jours.
Et comme souvent, c'est le secteur de l'Education qui est le plus touché. Ce matin, l'académie de Guadeloupe annonçait un taux de grévistes de 60% (*). Une majorité d'écoles du département sont restées portes closes. 
Les mairies et collectivités majeures, l'université, Météo France, l'aéroport, Pôle Emploi, ainsi que de nombreux autres secteurs sont impactés par cette mobilisation. 
©guadeloupe
 

Un mouvement qui pourrait durer

L’intersyndicale, CGTG, FAEN-SNCL, FO, FSU, SOLIDAIRES, SPEG, SUNICAG, SUD PTT GWA et  UNSA, a déposé un préavis de 24 heures reconductible, pour le retrait de la réforme des retraites, mais pas que, d’autres points de revendications viennent se greffer à la plateforme.
Les organisations syndicales attendent de ce mouvement, des avancées pour la Guadeloupe, que ce soit le maintien des acquis sociaux, mais également, de nouvelles avancées sociales.
Grève 5 décembre 2019
VOIR AUSSI :
©guadeloupe
©guadeloupe
 

Le projet de réforme présenté la semaine prochaine

C'est la réforme des retraites envisagée par le gouvernement de suppression des régimes spéciaux et d'instauration d'un régime de retraite universel qui provoque le mécontentement dans l'Hexagone et les départements d'outre-mer. Une majorité de français, selon France Info "estiment que la mobilisation est justifiée".
Une mobilisation suivie alors que l'Elysée devrait présenter "l'architecture générale" de cette réforme la semaine prochaine.
Ce matin, dans l'Hexagone, plus de 180 000 manifestants dans une trentaine de villes étaient recensés par la police.

VOIR : Forte mobilisation dans l'Hexagone et dans les Outremers (*) Taux de participation au mouvement de grève des enseignants du jeudi 5 décembre 2019
Au niveau académique
Le taux de participation à la grève des enseignants
  - du 1er degré est de 60,38 %
  - du 2nd degré est de 61,17 %
Les Outre-mer en continu
Accéder au live