Moins de contaminations, mais une circulation toujours active de la Covid-19, en Guadeloupe

coronavirus
TESTS ANTIGNENIQUES 1
18.154 tests antigéniques ont été réalisés en Guadeloupe, entre le 25 et le 31 juillet 2022. ©R. Defrance
Les indicateurs de l’épidémie de Covid-19 continuent de baisser, au regard des données de la semaine 30. Pour autant la circulation virale est encore très active. Quatre patients du service de réanimation du CHU de la Guadeloupe, d’une moyenne d’âge de 66 ans, sont décédés.

La circulation virale de la Covid-19 reste très active, dans le territoire indiquent la préfecture et l’Agence régionale de santé (ARS) de Guadeloupe, dans le point hebdomadaire sur la situation sanitaire.
Pour autant, le nombre de nouvelles contaminations continue de régresser.

Voici les données qui concernent la semaine 30, du lundi 25 au dimanche 31 juillet 2022 :

  • 2115 personnes ont contracté la Covid-19, contre 3142 la semaine précédente ;
  • 154 tests antigéniques ont été réalisés, soit davantage qu’en semaine 29 (17.008) ;
  • Taux de positivité : 11%, contre 17,5% antérieurement ;
  • Taux d’incidence : 561,2 pour 100.000 habitants ; c’est moins que les 833,7/100.000 de la période précédente ;
  • Un patient infecté peut contaminer 0,71 personne, selon le R effectif;
  • 4 clusters ont été déclarés : 3 en établissements de santé, 1 en EHPAD ;
  • 4 patients Covid sont décédés au service de réanimation CHU. Il s’agit de 2 hommes et 2 femmes âgés de 56 à 71 ans.

La semaine dernière, 56 personnes se sont rendues aux urgences hospitalières pour suspicion de Covid-19 (-22), 29 patient ont été admis en hospitalisation (-20) et 4 ont été prise en charge en réanimation (-5).

Les 1er et 2 août, 586 nouveaux cas positifs ont été recensés, parmi les 5041 personnes qui ont été testées.

Le variant Omicron circule de façon exclusive aux Antilles depuis le début d’année 2022.
Plusieurs sous-lignages de cette souche se succèdent sur le territoire : BA.1 en fin 2021, puis BA.2 depuis mars 2022, BA.4 et BA.5 identifiés fin mai et début juin, enfin, BA.5 identifié pour la première fois en Guadeloupe sur deux prélèvements séquencés en semaine 21.

Bien que la fin de l’état d’urgence sanitaire autorise officiellement un relâchement des mesures, la préfecture laisse les dirigeants d’établissements de soins maîtres des règles applicables dans leurs locaux.

Les directeurs d’établissements conservent la faculté de rendre obligatoire le port du masque, pour les personnes d’au moins 6 ans, dans les lieux de soins dont ils ont la responsabilité (hôpitaux, structures et établissements médico-sociaux, pharmacies, cabinets médicaux, laboratoires).

Préfecture de la Guadeloupe

 

Il est, par ailleurs, toujours fortement recommandé de respecter les gestes barrière.

A consulter, pour aller plus loin :

Point Covid du 25 au 31 juillet 2022 (semaine 30).