Le nombre de morts a augmenté, sur les routes de Guadeloupe, en 2020

sécurité
Accidentologie
©Jérôme Boecasse
La gravité des accidents est à la hausse, en Guadeloupe. Selon l'Observatoire de la sécurité routière, qui vient de publier son bilan du premier semestre de l’accidentologie, les chiffres sont accablants.
 
Moins de blessés, mais bien plus de morts, sur les routes de Guadeloupe, en ce premier semestre 2020. Voilà comment peuvent être résumées les conclusions de l'Observatoire de la sécurité routière, qui vient de publier son bilan de l'accidentologie.
Les plus impactés sont les usagers vulnérables (piétons, personnes à vélo ou en deux-roues).
 

Cruel décompte

Entre le 1er janvier et le 30 juin 2020, 169 accidents corporels ont été  dénombrés sur le territoire guadeloupéen, soit une augmentation de 6% par rapport à l’an dernier.
202 blessés ont été recensés, dont 85 ont dû être hospitalisés, un chiffre en baisse de 10%, sur un an.
Toutefois, si le nombre de blessés diminue, celui de la mortalité, sur nos routes, s’envole. Au 30 juin, 23 décès ont été à déplorer ; 18 hommes et 5 femmes sont mortes, dans des accidents de la circulation. C’est 4 de plus qu’en 2019.
En ajoutant les accidents de ces derniers jours, ce nombre monte à 29 morts en moins de 8 mois.
 

Les causes 

Deux facteurs aggravants d'accidents se distinguent :
  • La vitesse excessive, qui intervient dans près d’un quart des accidents;
  • Et le non port de la ceinture de sécurité, à hauteur de 22%.
Coté deux-roues, 14% des accidentés ne portaient pas leur casque.
 

Les usagers vulnérables plus exposés

C'est d'ailleurs pour cela qu'ils sont considérés comme des usagers vulnérables...
Les personnes circulant en deux roues, à pied, ou à vélo ont payé le plus lourd tribut, ces 6 derniers mois.
Ils représentent 62% des décès, contre 38% chez les automobilistes.
Des chiffres d’autant plus préoccupants, quand on sait que, durant deux mois, nos routes étaient quasiment désertes, pour cause de confinement.

A noter ce nouveau fait, survenu ce vendredi 21 août : une factrice de 61 ans, circulant en cyclomoteur a été impliquée dans un accident avec une voiture, peu après 11h00, rue "Charles Corbin", à Port-Louis. Elle a été transportée au CHU de la Guadeloupe, en urgence relative.
 

Les radars à l'œuvre

A noter que, depuis le début de l’année, les radars ont flashé 53 000 fois, des automobilistes ne respectant pas les limitations de vitesse.
 

Pour aller plus loin

Les chiffres de l'accidentalité sont détaillés sur le site de la préfecture de la Guadeloupe.
 

Multiplication d'opérations de sensibilisation

Les autorités organisent régulièrement des actions de sensibilisation, à destination des usagers de la route.
C'est ainsi qu'hier, l’escadron départemental de la Sécurité routière et les intervenants départementaux sont allés à la rencontre des apprentis conducteurs, pour leur rappeler les règles élémentaires de la conduite, à Convenance/Baie-Mahault. 
Dina Latchoumaya, coordinatrice départementale de la sécurité routière, en Gaudeloupe, étiat l'invitée de Sébastien Gilles, pour en parler, dans le journal radio de 13h00 de Guadeloupe la 1ère :
©Sébastien Gilles

Des opérations citoyennes aussi visent à inverser la courbe de l'accidentologie, à l'image du challenge « 0 infraction = 0 tué = 0 euro aux radars ». Ce vendredi, le collectif à l’origine de cette initiative, donne rendez- vous à la population, à 18h00, au centre commercial de Dothémare/Abymes.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live