guadeloupe
info locale

Le non des parents de la victime de Sobeso à son éventuelle libération

justice
Palais de Justice de Caen
Palais de Justice de Caen
Sobeso se rappelle à nos bons souvenirs. Rogers Sobeso, l’homme qui a sauvagement exécuté, avec son complice de l’époque, Francine Régent Talbot en 1982, réclame aujourd’hui sa remise en liberté. les parents de la victime s’y opposent
Les parents de la jeune Francine Régent Talbot assassinée en 1982 par Rogers Sobeso sont inquiets. Le tribunal d’application des peines de Caen dans l’hexagone, examine aujourd’hui la demande de remise en liberté du meurtrier de la jeune femme.
Sobeso a été condamné à la perpétuité après cet odieux crime en 1982 aux Abymes. 
Les parents de la victime s’y opposent. Une affaire qui reste encore dans les mémoires. 
L’audience se tient au centre pénitentiaire d’Alençon Condé sur Sarthe, dans l’hexagone. Un établissement spécialisé dans les crime sexuels, ou alors où sont détenus les individus les plus violents et dangereux de France.
Un éloignement qui n’apaise en rien la colère d’Eugène Régent Talbot le père de Francine Régent. il refuse que l’assassin de sa fille, celui l’a violé et torturé soir remis en liberté. Même après 35 ans cette douleur ne disparaît pas pour cette famille qui a perdu une fille, une sœur, une cousine.
Le crime a été particulièrement atroce et a choqué la Guadeloupe entière. A-tel point que le nom de Sobeso est aujourd’hui synonyme de crime atroce dans l’imaginaire des guadeloupéens.
C’est la 7ème demande de remise en liberté de Rogers Sobeso. il a été condamné à la perpétuité. L’affaire a été mise en délibérée.Notez que le Focus de mardi de Franck Aristide, sera consacré à cette terrible affaire.
Publicité