Nos fruits et légumes sont sous contrôle

agriculture
Ignames de Guadeloupe
6 % seulement des légumes contrôlés en 2017 dans les circuits formels de distribution contenaient des résidus de chlordécone au-dessus des normes autorisées. Les plus menacés restent les « auto-producteurs », qui consomment leurs propres légumes-racines
Les agents de la Direction de la concurrence, de la consommation et de la Répression des fraudes ont procédé en 2017 à des dizaines de contrôles sur les marchés et dans les grandes surfaces de Guadeloupe. es résultats font apparaître que, sur les 153 prélèvements effectués, seulement 7, soit 6% des légumes contrôlés dépassaient les limites maximales de résidus autorisées.. 

Eric Eberstein, directeur du Pôle 5 à la DCCRF

Précisons d'ailleurs que les autorités ne surveillent pas que la chlordécone, parmi les résidus de pesticides. 

Virgine Klaes, secrétaire générale de la préfecture