guadeloupe
info locale

Les nouveautés du mois de septembre

gouvernement
Rentrée école Pointe à Bacchus
©Ch. Théophile
Outre les nouveaux prix pratiqués par les stations services, le mois de septembre arrive avec son lot de changements et de nouveautés au nombre desquels, la scolarité obligatoire dès l'âge de 3 ans et la fin de la Sécurité sociale étudiante

L'école maternelle obligatoire à 3 ans

Inscrite dans le projet de loi "pour une école de la confiance", la scolarisation des enfants de 3 ans devient obligatoire. S'il est vrai que beaucoup d'enfants étaient déjà accueillis à 3 ans et même un peu avant, la loi elle ne prévoyait l'obligation de scolarisation qu'à partir de 6 ans. Cela ne changera probablement pas grand chose en Guadeloupe mais une telle mesure aura une résonance particulière en Guyane ou à Mayotte.


Fin de la Sécurité sociale étudiante

A partir d'aujourd'hui 1er septembre, les étudiants qui sont encore affiliés à une mutuelle seront automatiquement rattachés au régime général de l'assurance-maladie. L'année dernière, la cotisation forfaitaire de 217 euros avait été abrogée pour tous les étudiants et l'inscription à la Sécu étudiante abrogée pour les nouveaux entrants dans l'enseignement supérieur. Cette année, tous vont basculer "automatiquement et gratuitement" au régime général, a détaillé la Caisse nationale d'assurance-maladie.
Le gouvernement a estimé que la qualité de service était "insuffisante" pour des "coûts de gestion élevés". 
 

La prime à la conversion revue à la baisse

La hausse des demandes de prime à la conversion, pour passer à un véhicule électrique, coûte trop cher à l'Etat. A partir de ce 1er septembre, les conditions d'obtention de cette prime seront restreintes : les véhicules diesel immatriculés avant le 1er septembre 2019 ne peuvent plus profiter de la prime lors de l'achat. Il s'agit d'un énième durcissement d'accès à cette prime après plusieurs restrictions durant l'été.


Le taux de prélèvement à la source réévalué

Le taux de prélèvement à la source sera réévalué pour les contribuables dont les revenus ou la situation familiale ont évolué. Le taux nouvellement calculé sera automatiquement transmis à l'employeur et effectif jusqu'au mois d'août 2019.
Durant les vacances, trois millions de foyers ont touché leur crédit d'impôt a posteriori.

 
Publicité