Nouvelle année : les jeunes Guadeloupéens ne perdent pas espoir

société
Jeunes ambassadeurs
6 Jeunes "Ambassadeurs de l’Engagement Associatif " ©Guadeloupe La 1ere

C'est l'une des populations les plus vulnérables de l'archipel. Entre le manque de débouchés professionnels, les installations à l'étranger, les difficultés structurelles du pays et une année 2020 compliquée, les jeunes Guadeloupéens ont-ils encore l'espoir d'un avenir meilleur ? 

L'année sera-t-elle aussi bonne qu'on se le souhaite ? La question a été posée à plusieurs jeunes Guadeloupéens pour la nouvelle année. L'objectif est de prendre le pouls de ceux qui ont parfois du mal à tracer leur avenir ici. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il font preuve de résilience. Ils connaissent les difficultés, accrues par la crise sanitaire et espèrent simplement que l'année à venir prendra un autre chemin.

Continuer quoi qu'il arrive

Contrairement à la Guyane qui se caractérise par une démographie vigoureuse, la Guadeloupe fait partie, avec la Martinique, des départements qui perdent le plus d'habitants. Selon une récente étude de l'INSEE, l'archipel perd 2700 habitants par an. Parmi ces départs, de nombreux jeunes qui vont faire leurs études où qui partent à la recherche d'opportunités à l'étranger.

Pour ceux qui font le choix de rester, la crise sanitaire n'a été qu'un obstacle de plus. La plupart restent persuadés qu'il reste des choses à faire et à créer au local et veulent rester positifs sur leurs chances de succès.

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live