publicité

Nouvelle opération de démantèlement de casse sauvage

Après celle menée à Trois-Rivières chez un professionnel qui stockait illégalement des véhicules usagés dans son jardin, cette fois, la décharge ciblée était située à Capesterre-Belle-Eau, section Trou à chats

© R. Defrance
© R. Defrance
  • E-M. Golabkan et R. Defrance
  • Publié le
Sur ordonnance du parquet de Basse-Terre, une trentaine d’épaves ont été enlevées et transférées à Jarry, dans un centre agréé pour véhicules hors d’usage. Le contrevenant, un homme âgé, qui exerçait une activité non déclarée de réparation automobile, devra passer devant la justice. Car stocker des épaves de voitures dans son jardin constitue une infraction. Le contrevenant, un défavorisé, devra d'ailleurs passer devant la justice
Des épaves qui ont ensuite été transférées dans un centre agréé pour véhicules hors d'usage, à Jarry afin d'être déstructurées et dépolluées pour être réduites au stade de blocs de ferrailles
ELIMINATION DES CARCASSES SAUVAGES DE VOITURES

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play