Nouvelles mesures préfectorales : les socio-professionnels s'apprêtent à en payer le prix

coronavirus
Les Restaurateurs
©O. Lancien

La préfecture a donc annoncé ce mercredi de nouvelles mesures contre la propagation du virus, applicables à partir de samedi. Si la plupart des Guadeloupéens comprennent ce nouveau tour de vis, le monde économique et particulièrement les restaurateurs espèrent être soutenus par l'Etat

Les restaurateurs en avaient été avertis par la préfecture mais le coup n'en est pas moins rude et malgré tout, il va falloir passer le cap. Mais comme tous les Guadeloupéens, ils ont conscience eux aussi de la situation difficile dans laquelle l'Archipel est engagée. Les réseaux sociaux ont d'ailleurs, durant ces derniers jours, fait état de nombreux cas de contamination sans forcément en avoir la preuve. Preuve apportée par les chiffres publiés par les autorités sanitaires et qui montrent cette importante progression dans une comparaison entre les deux denières semaines. 

Chiffres de la semaine 13

Chiffres de la semaine 14

 Valérie Denux, directrice de l'ARS

Valérie Denux, directrice générale de l’ARS-Guadeloupe

Dès l'annonce du préfet, les premières réactions recueillies étaient compréhensives

D'ores et déjà, l'association des restaurateurs de Guadeloupe en appelle à l'Etat pour que la profession ne soit pas engloutie par ces nouvelles mesures. Invité sur notre antenne télé, le président de l'association des restaurateurs les invite à se regrouper pour agir ensemble dans l'intérêt de la profession.

Intérrogé ce jeudi matin sur notre antenne radio, le président de la Chambre de Commerce et d'Industrie des Îles de Guadeloupe Patrick Vial-Collet, a exprimé son pessimisme quant à l'avenir économique de la Guadeloupe, frappée une nouvelle fois par les mesures prises pour freiner la circulation du virus. Il plaide pour une responsabilisation de tous pour sauver l'économie de l'Archipel.

Patrick Vial-Collet, pdt de la CCIIG

Patrick Vial-Collet Pdt de la CCIIG

Et rappelons qu'au nombre des mesures qui seront appliquées à partir de samedi, il y a certes la fermeture des restaurants le soir à l’horaire du couvre-feu, mais aussi, la fermeture des cinémas, théâtres et musées, l'abaissement des jauges de public dans les établissements recevant du public : centres commerciaux et établissements cultuels. Enfin, l'interdiction des compétitions et des entraînements sportifs des adultes dans les établissements sportifs ouverts, stades et les établissements sportifs couverts : gymnases, etc.