Obligation vaccinale : Denis Deloumeaux arrête sa grève de la faim

social
Denis Deloumeaux, fin grève de la fin
©Ludovic Gaydu
Après 27 jours, Denis Deloumeaux, agent du CHU suspendu en raison de son refus de se soumettre à l'obligation vaccinale, a décidé, sur les conseils de ses médecins, de mettre fin à sa grève de la faim, débutée le 12 février dernier.

Denis Deloumeaux était en grève de la faim depuis le 12 février dernier. Cadre administratif au CHUG, il fait partie des personnels suspendus.  

Il s'était installé sur le parking du Centre Hospitalier Universitaire pour protester contre le sort fait aux salariés refusant l'obligation vaccinale et réaffirmer son opposition au vaccin. Privé de salaire depuis fin octobre 2021, il ne vit qu'avec le soutien de sa famille, ses amis et la bienveillance des sympathisants du mouvement.

Et c'est pour sa famille qu'il a décidé de mettre fin à son action. Après avoir ressenti des douleurs cardiaques, ces derniers jours, Denis Deloumeaux a été ausculté par des médecins qui lui ont conseillé de reprendre une alimentation normale. Une demande soutenue par son épouse et ses enfants, inquiets de son état de santé. 

Si son électrocardiogramme, examen qui étudie le fonctionnement du coeur, est rassurant, l'homme est affaibli. Toutefois, il entend bien reprendre la mobilisation, dès qu'il sera remis sur pied. 

Durant la mobilisation et l'occupation du Conseil département, ce jeudi 10 mars, les militants du collectif des organisations en lutte ont réaffirmé leur soutien à Denis Deloumeaux.