Obligation vaccinale : nouvelle mobilisation de pompiers grévistes au rond-point de Perrin

social
Blocage giratoire Perrin par pompiers
©Christian Danquin
Depuis le milieu de matinée, les pompiers opposés à l'obligation vaccinale et au pass sanitaire sont mobilisés au giratoire de Perrin, aux Abymes, à quelques mètres de la caserne du SDIS Guadeloupe. Ils espèrent toujours obtenir une dérogation afin de pouvoir travailler sans être vaccinés.

La mobilisation continue pour les pompiers de Guadeloupe opposés à l'obligation vaccinale et au pass sanitaire. Depuis le mois de juillet, de nombreux sapeurs-pompiers sont dans les rues, criant leur refus du vaccin. 
Présents aux côtés des organisations syndicales, depuis le début de la grève générale, le 15 novembre dernier, ils ont voulu se faire entendre, ce mardi 21 décembre. 
C'est en milieu de matinée qu'une vingtaine de soldats du feu a envahi le rond-point de Perrin, aux Abymes. Sans toutefois bloquer la route, les hommes du SDIS n'entravant pas la circulation. 
Ils ont tenu à rappeler que leur mobilisation n'affecte pas les interventions. Mais que ce sont "surtout les non-vaccinés qui assurent le service". 

Dans un texte distribué et largement partagé sur les réseaux sociaux, les personnels mobilisés affirment que seuls 30% des pompiers sont vaccinés, à ce jour. Une information qui n'a pas été confirmée par leur hiérarchie qui a tout de même précisé que 82,4% des officiers supérieurs ont un schéma vaccinal complet, à ce jour. 

Pour les pompiers du "collectif des organisations de lutte", sans les non-vaccinés, plusieurs centres de secours seraient amenés à fermer, si toutefois les non-vaccinés étaient suspendus au 31 décembre. 

Les pompiers grévistes n'excluent pas de renforcer le mouvement et de nouvelles mobilisations, dans les prochains jours.