publicité

L'opérateur Free se fait toujours attendre en Guadeloupe et en Martinique

Cela fait deux ans que Free a reçu une autorisation d’utilisation de fréquence. Le groupe avait jusqu’à hier (22 novembre 2018), pour déployer son réseau de téléphone mobile. Le fournisseur de haut débit viendra-t-il vraiment aux Antilles ? 

Réunion de valorisation de l'opérateur en juin 2016 (siège social à Paris) © FB Free
© FB Free Réunion de valorisation de l'opérateur en juin 2016 (siège social à Paris)
  • Grégory Gabourg (Martinique La 1ère)
  • Publié le
Free est le seul opérateur à n’avoir pas encore lancé sa 4G en Guadeloupe et en Martinique ! Le fournisseur de haut débit viendra-t-il chez nous ? Difficile d’être affirmatif. Free et l’ARCEP (le gendarme des télécommunications), sont pour l’instant, très discrets.

Selon nos informations, plusieurs antennes étaient installées au début du second semestre en Guadeloupe, mais aussi en Martinique, à Saint-Martin et en Guyane, quatre territoires sur lesquels l’opérateur devait s’installer.
 

La 4G : un chantier plus difficile que prévu pour la société de Xavier NIEL !

Reste à savoir si les trois ou quatre mois restants ont été suffisants pour finir le travail. L’Autorité des Télécommunications donnera sa note, dans les prochains jours, après vérifications.

Quel que soit l’avis rendu par l’ARCEP, une chose est sûre : la 4G aura été un chantier plus difficile à mener que prévu pour la société de Xavier NIEL ! Plus de deux ans se sont écoulés, depuis l’attribution des fréquences aux opérateurs.
 

Free se positionne pour la 5G ?

Orange et SFR ont démarré les premiers, fin 2016, suivis un an et demi plus tard, par Digicel. Et si Free a pris plus de temps que ses concurrents, c’est aussi parce qu’il avait tout un réseau à construire, contrairement aux trois autres.

Un avis négatif serait, en tout cas, un gros coup dur pour la filiale du groupe Iliad qui entendait bouleverser le marché dans notre région avec des prix ultra-compétitifs, comme c’est le cas, actuellement, à la Réunion. À moins qu’il ne se positionne déjà pour la 5G, espérée pour mi-2019 en Guadeloupe et en Martinique.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play