publicité

Opération "Sursaut pour l'eau" : des packs d'eau offerts aux familles guadeloupéennes

A quelques heures du réveillon, de nombreux foyers subissent encore des coupures d'eau. Une situation que l'ancienne journaliste Christine Kelly s'est engagée à dénoncer, en organisant une distribution de bouteilles d'eau. Une opération surprenante baptisée "Sursaut pour l'eau". 

© Chantal Horn
© Chantal Horn
  • Chantal Horn et Eric Stimpfling
  • Publié le , mis à jour le
1 500 packs d’eau pour 500 familles inscrites… L’opération lancée par l’association K D’urgence, présidée par Christine Kelly, s’est tenue ce samedi à Pointe-à-Pitre. 

L'engagement inédit de Christine Kelly

L’ancienne journaliste soutenue par de nombreuses personnalités nationales et locales comme Admiral T, Christine Arron, Firmine Richard, Jacob Desvarieux, ou encore Lilian Thuram sont venues en Guadeloupe participer à cette distribution d’eau aux familles privées d’eau.
Des foyers touchés par des tours et des coupures d’eau depuis des semaines voire des mois.
Il n’y avait pas foule sur la place de la Victoire mais dès 15 heures, quelques usagers en difficulté ou non étaient déjà là et d’autres les ont rejoints jusqu’à 19 heures pour récupérer un pack du précieux liquide. 
© Chantal Horn
© Chantal Horn

L'ancienne journaliste a clairement expliqué l'objet de cette distribution d'eau. Car c'est une opération solidaire, mais pas seulement...

Le refus de Christine Kelly

© Chantal Horn
© Chantal Horn
Au final, 1 070 packs d'eau ont été distribués. Et Christine Kelly n'exclut pas de faire une nouvelle opération, "si rien ne change". 

A (re) voir le reportage d'Eric Stimpfling : 
Opération "Sursaut pour l'eau"

 

Sur le même thème

  • société

    Les téléphones portables au placard pour 3 jours !

    Ce 6 février, la saint Gaston, a donné le coup d'envoi des 3 journées mondiales sans téléphone portable. Une initiative destinée à interpeller le public sur son rapport au mobile. Alors, cap ou pas cap ?

  • société

    Le harcèlement de rue bientôt puni par une amende de 90 euros ?

    5 députés ont travaillé sur les moyens de punir le harcèlement de rue. Leur rapport sera prochainement remis à Marlène Schiappa, Secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes. Le délit s'appellerait “outrage sexiste” et serait sanctionné par une amende de 90 euros

  • société

    Et si on se douchait trop ?

    La douche du matin ou celle du soir, voire celle du midi seraient-elles trop ? C'est en tout cas ce qu'affirment des scientifiques qui conseillent de ne plus se laver tous les jours, pour des raisons de santé... Pas sûr que l'idée remporte un franc succès... 

L'actualité 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play