Opposition et majorité de Grand Sud Caraïbes s'opposent sur la nomination des Vice-présidences de la Communauté

communautés d'agglomération
Joël Beaugendre
©Eric Stimpfling
L'élection de Joël Beaugendre à la tête de la Communauté d'agglomération Grand Sud Caraïbes a également été marquée par une première crise politique entre majorité et opposition. Ce qui est en jeu, c'est la répartition des postes de vice-présidents
 
Samedi 16 février : Joel Beaugendre est élu président de la Communauté d’Agglomération Grand Sud Caraïbes. Une élection immédiatement suivie de celles des vice-présidents qui siégeront dans le bureau. 10 postes sont  à pourvoir.
Joel Beaugendre propose une nouvelle répartition : 7 à la majorité, 3 à l’opposition. Refus de cette dernière qui exige le maintien de la répartition instituée sous Lucette Michaux Chevry : à savoir  6 pour la majorité et 4 pour l’opposition, ce qui permet la représentativité de chaque commune au sein du bureau.
Joel Beaugendre maintient sa décision. L’opposition quitte la salle. La majorité procède alors à la désignation de 7 vice-présidents et renvoie celle de l’opposition à la prochaine réunion du conseil communautaire. Aucune date n’a pour l’heure été fixée. Voilà pour les faits.
L’opposition, par la voix de Roland Plantier, à annoncé, hier soir sur notre antenne un recours probable devant le tribunal administratif.
©guadeloupe
Une réunion doit avoir lieu cet après-midi entre les élus et leur avocat pour valider la démarche juridique et pour définir la position à tenir pour la suite. Les élus de l’opposition siégeront-ils ou vont-ils continuer à boycotter le Conseil ? La belle unanimité affichée publiquement samedi matin tiendra-t-elle ? En tout cas, elle aura fait une première victime : l'entente retrouvée entre Terre de Haut et Terre de Bas. Emmanuel Duval, maire de Terre de Bas et ancien 8ème vice-président ne se remet pas de la perte de cette fonction au profit de son voisin de Terre de Haut, Louly Bonbon qui est désormais le 6ème vice-président de la CAGSC. Une surprise pour Louly Bonbon qui ne compte pas s'inscrire dans ce nouvel antagonisme avec son voisin de Terre de Bas. Il compte d'ailleurs le rencontrer pour que la défense des intérêts communs des Saintes demeure leur unique ligne de conduite. 
VOIR AUSSI : 
©guadeloupe
Les Outre-mer en continu
Accéder au live