guadeloupe
info locale

Orange annonce la fin progressive du réseau traditionnel de téléphone fixe...sauf en Outremer

télécoms
Téléphone filaire 3
L'opérateur historique va progressivement couper le "réseau téléphonique commuté", à partir de 2023. Une évolution pas encore programmée pour l'Outremer et qui devra être adaptée pour les Antilles où, en période cyclonique, le téléphone filaire demeure un atout non négligeable
Les jours du téléphone fixe traditionnel sont comptés. L'opérateur historique Orange (anciennement France Télécom) a annoncé qu'il allait progressivement couper le "réseau téléphonique commuté" (RTC), support des services de téléphonie traditionnelle.
cela signifie qu'il faudra nécessairement avoir une box pour appeler depuis une ligne fixe d'ici quelques années : les appareils ne pourront, à terme, plus être branchés directement sur une prise T.
Dès le 15 novembre, Orange va cesser de commercialiser les abonnements pour le téléphone fixe traditionnel. Les nouveaux clients ou ceux qui déménagent devront donc nécessairement opter pour une offre avec un accès à un internet. A partir de 2023, l'opérateur commencera à couper le RTC, groupe de communes par groupe de communes. Tous les utilisateurs du fixe devront donc progressivement prendre une box. D'ici là, Orange promet "des équipements simplifiés pour les personnes âgées".


"Des équipements en fin de vie"


Le directeur général de la Fédération française des télécoms explique la décision de l'opérateur par "des équipements [qui] arrivent en fin de vie". Les commutateurs, technologie installée il y a quarante ans pour remplacer les opératrices, sont devenus "obsolètes" et Orange peine à trouver des pièces de rechange en cas de panne. "L'État est le garant de ce service afin que chaque Français ait accès à un service téléphonique de qualité à un prix raisonnable. Néanmoins, rien n'oblige à ce que ce service utilise la technologie RTC, Orange est libre d'utiliser la technologie de son choix", rappelle Delphine Gény-Stephann, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie, au Parisien. A ce jour, sur les 20 millions d'utilisateurs du fixe, 9,4 millions possèdent encore une ligne traditionnelle.

Une révolution qui n’est pas en marche pour l’outre-mer.

Orange Caraïbes confirme que cette disposition ne sera pas applicable en Guadeloupe, Martinique et Guyane. Mais à terme dans quelques années, la France passera au numérique et abandonnera l’analogique pour le téléphone fixe. 

Marie-Agnes Ramrani, directrice de la communication à Orange Antilles Guyane.

De plus, cette évolution pose la question des catastrophes naturelles. Les ouragans ou les tremblements de terre. Orange prévoit de renforcer l’alimentation électrique de son réseau qui sera enterré. 

Marie-Agnes Ramrani, directrice de la communication à Orange Antilles Guyane.