Papiers d’Identité # Derek Walcott

livres
Derek Walcott
Cette semaine, notre chronique littéraire, ‘’Papiers d’Identité’’ s’intéresse à une des œuvres d’un monstre sacré de la littérature  caribéenne : Derek Walcott était un poète sainte Lucien qui par un style imagé et métissé a mis la Caraïbe en lumière.

 
‘’Au royaume du fruit étoile’’ c’est le recueil de poèmes qui nous intéresse cette semaine. Un recueil paru en 1979 et qui fait partie des rares œuvres de Walcott traduite en Français. Sorti aux éditions Circé, le titre original de ce recueil est ‘’The Star-Apple Kingdom’’.
Papiers d’Identité nous ouvre les portes de ce royaume

Christelle Martial Guadeloupe la 1ère La Radio

Présentation de l'ouvrage : Quand il reçoit en 1992 le Prix Nobel de littérature, Derek Walcott est alors totalement inconnu en France. Un seul de ses livres, "Le Royaume du fruit étoile" est à cette époque le seul de ses livres à avoir été traduit en français par Claire Malroux et publié de fraîche date par l’éditeur de poésie strasbourgeois Circé. Il faudra encore attendre dix ans, pour que Gallimard publie, toujours dans une traduction de Claire Malroux, le maitre livre de Walcott : "Une autre vie", œuvre charnière et de la maturité. Il s'agit d'une autobiographie poétique, écrite de 1965 à 1972, constituées de chants.

Dans ses œuvres théâtrales et poétiques, Walcott évoque surtout la vie quotidienne et la culture de ces îles antillaises marquées par un métissage dû à une longue colonisation, comme le rappelle Patrick Chamoiseau : "Toute la civilisation caribéenne s’est fondée sur le génocide amérindien et la traite des Noirs. Il y a une vision très douloureuse dans l’œuvre de Derek Walcott qui est celle de cette mer Caraïbe tapissée des anciens esclaves qu’on jetait par-dessus bord. Et il dit très souvent que l’unité caribéenne est sous-marine, parce que ce tapis de cadavres relie toutes les îles entre elles.
Derek Walcott est mort le 17 mars 2017 à Saint-Lucie, l’île où il était né 87 ans plus tôt.
Derek Walcott
VOIR AUSSI : Qui était Derek Walkott de France CultureÀ lire (en français) : Le royaume du fruit-étoile, édition bilingue, traduction et notes de Claire Malroux, (Circé, 1992), Heureux le voyageur, traduction Claire Malroux, (Circé, 1993), Ti-jean et ses frères, trad. de Paol Keineg, (Circé, 1997), Raisins de mer, traduction de Claire Malroux, (Demoures 1999), Rêve sur la montagne au singe, traduction de Claire Malroux, (Demoures, 2000), Une autre vie, traduction de Claire Malroux, (Gallimard, 2002), Le chien de Tiepolo : poème à Camille Pissarro, traduction de Marie-Claude Peugeot, (éditions du Rocher, 2004), Café Martinique, traduction de Béatrice Dunner, (éditions du Rocher, 2004), La lumière du monde, traduction de Thierry Gillyboeuf, (Circé, 2005), Paramin, poèmes d'après des tableaux de  Peter Doig, traduction de Pierre Vinclair (Actes Sud, 2016).
Les Outre-mer en continu
Accéder au live