Pass sanitaire exigé, entre la Guadeloupe et la Martinique, à compter du 14 octobre

coronavirus
Pass sanitaire
A compter du 14 octobre 2021, les motifs impérieux ne seront plus exigés, entre la Guadeloupe et la Martinique. En revanche, les préfectures des deux territoires ont décidé la mise en place du pass sanitaire, pour les voyageurs de 12 ans et plus, qu'ils se déplacent en bateau ou en avion.

Les préfectures de la Guadeloupe et de la Martinique ont conjointement communiqué sur la mise en place du pass sanitaire, pour les déplacements entre les deux territoires.

Trois options

Ce sésame sera exigé, dès le jeudi 14 octobre, aux voyageurs de 12 ans et plus, par voie aérienne et maritime ; ces derniers devront présenter, à l'embarquement, une de ces trois preuves :

  • Un schéma vaccinal complet, respectant le délai nécessaire après l’injection finale, soit 7 jours après la deuxième injection pour les vaccins à double injection (Pfizer, Moderna, AstraZeneca), 28 jours après l'injection pour les vaccins avec une seule injection (Johnson & Johnson) et 7 jours après l'injection pour les vaccins chez les personnes ayant eu un antécédent de Covid (1 seule injection) ;
  • Le résultat d'un test RT-PCR ou antigénique négatif de moins de 72 heures ;
  • Le résultat d'un test RT-PCR ou antigénique positif, attestant du rétablissement de la covid-19, datant d'au moins 11 jours et de moins de 6 mois.

Dans le même temps, les représentants locaux de l'Etat ont décidé de lever les motifs impérieux, pour les voyageurs non-vaccinés

Les indicateurs remontent en Martinique

Le fait est que les indicateurs de l'épidémie de Covid-19 remontent, en Martinique, au regard du dernier bulletin sanitaire. Sur place, le taux d'incidence était de 155 pour 100.000 habitants, le 8 octobre, contre 131 au début de la semaine 40.

A l'inverse, on note un net recul du virus, en Guadeloupe, ces derniers jours ; à tel point que la préfecture a lancé la 1ère phase du déconfinement, le 8 octobre, dans l'archipel ; les mesures de restriction ont été allégées.

Dans nos îles, la meilleure chose à faire est de continuer à appliquer les gestes barrière et porter le masque, vacciné ou non.

Ces nouvelles modalités pourront être adaptées, en fonction de l’évolution des situations sanitaires de la Guadeloupe et de la Martinique.

Préfectures de Guadeloupe et de Martinique - 12/10/2021