Pass sanitaire : le football dans l'impasse

football
Entrainement de la sélection de football de la Guadeloupe, les Gwadaboys
Entrainement des Gwadaboys, la sélection de football de la Guadeloupe. ©Christian Danquin
La reprise des compétitions de football se fait attendre. Mais pour pallier les difficultés liées au pass sanitaire, obligatoire pour la pratique du sport, la Ligue guadeloupéenne de football s'organise afin que joueurs vaccinés ou non vaccinés puissent prendre part aux rencontres.

Si les activités sportives de plein air seront possibles, à huis clos, à partir du 8 octobre, le pass sanitaire reste obligatoire pour tous les sports, notamment pour le football... La discipline qui compte le plus de licenciés en Guadeloupe mais qui peine à fixer une date de reprise de ses compétitions car une grande majorité de ses pratiquants n'adhère pas pour le moment à ces mesures de contrôle...

De nombreux stades du département ont portes closes depuis 7 mois déjà, en raison de l'arrêt des compétitions sportives sur l'ensemble du territoire. Les entraînements devraient reprendre vendredi prochain. Les enceintes sportives pourront, à nouveau, accueillir du public d'ici la fin du mois d'octobre. Seule condition, l'application du pass sanitaire, pour tous les clubs et tous les joueurs. Ce qui est loin d'être gagné, les joueurs n'étant pas enclins à sa faire vacciner. 

La Ligue s'organise

Désormais se pose la question de savoir comment inciter les joueurs n'étant pas vaccinés, à se faire tester 72 heures avant chaque rencontre. D'autant que la Ligue guadeloupéenne de football veut se donner les moyens d'un retour rapide à la compétition. Plusieurs mesures ont déjà été prises en ce sens. La LGF souhaite que chaque commune mette à la disposition des associations sportives un référent médical afin de faire passer les tests aux joueurs, explique Jean Dartron, président de la Ligue. Autre disposition : mettre des auto-tests à la disposition des clubs. 

Le pass sanitaire ne sera valable que pour les joueurs des équipes senior et les dirigeants présents aux matchs. 
Les 12-18 ans ne seront contrôlés qu'à partir de la fin du mois d'octobre. 
Pour les écoles de football, aucune mesure restrictive n'a été décidée. 

A (re) voir le reportage d'Eddy M. Golabkan et Ludovic Gaydu :